17.5 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

une simple question de temps pour le Brésilien ?

Recrue la plus chère du mercato estival olympien, Gerson peine à s’imposer dans le onze de départ de Jorge Sampaoli.

Arrivé en grande pompe à l’Olympique de Marseille l’été dernier, Gerson connaît des débuts difficiles sous la tunique phocéenne. Recrue la plus onéreuse du mercato estival des Marseillais (15 M€ hors bonus), l’international brésilien peine à convaincre l’ensemble des observateurs de l’OM. Priorité de Jorge Sampaoli sur le marché des transferts, le milieu de terrain déchaîne les passions à Marseille, où de nombreux supporters expriment un certain scepticisme à son égard.

VOIR AUSSI – Les meilleurs moments de Gerson avec Flamengo

Un poste à définir

Arrivé dans la peau d’un milieu récupérateur, Gerson a été rapidement trimballé de poste en poste. Symbole d’une hybridité à toute épreuve, les joueurs de l’OM à l’instar de Luan Peres et Valentin Rongier sont amenés à occuper des rôles différents lorsque l’équipe a la possession du ballon. Gerson a pu évoluer en tant que relayeur gauche, droit, piston gauche voire meneur de jeu axial. Un manque de stabilité dans un système tactique flexible, qui ne lui permet pas de tirer la plénitude de son talent à une position préférentielle. Une problématique que Jorge Sampaoli cherche désespérément à résoudre au sein de son animation collective.

«Pour nous, c’est un joueur qui peut jouer à plusieurs hauteurs. Il est organisateur depuis l’axe, c’est là qu’on l’a affronté quand j’entraînais au Brésil. On doit le valoriser plus rapidement pour qu’il fasse les différences qu’on attend et c’est pour cela qu’on doit attendre plus d’un joueur comme Gerson» a confié le technicien argentin. Un rôle qui mettrait en valeur le large panel de ses qualités techniques, que cela soit dans le jeu court ou le jeu long.

Pour l’ancien milieu de terrain de l’OM Benoît Cheyrou, Gerson doit évoluer face au jeu afin d’utiliser le large éventail de ses capacités. «On le voit trop souvent dos au jeu, j’ai l’impression qu’il est emprunté dans le poste auquel il est utilisé. Dès qu’il est face au jeu, c’est beaucoup plus intéressant. Il a aussi besoin des autres pour s’exprimer parce qu’il a une qualité de passe avec son pied gauche qui lui permet de donner de bons ballons», a confié le consultant Prime Vidéo.

Adaptation au football européen

Gerson a déjà connu des expériences décevantes en Italie. À la Roma puis à la Fiorentina, le milieu de 24 ans a laissé un souvenir contrasté. Après une expérience couronnée de succès à Flamengo, le Brésilien a décidé de revenir en Europe. L’adaptation au football européen, et à la dimension physique et athlétique en Ligue 1 peut prendre du temps. Le Brésilien doit s’adapter à une nouvelle culture, une nouvelle langue et surtout un nouveau football. En conférence de presse d’avant match contre Clermont jeudi, Gerson a fait référence à cette période d’adaptation.

«Je suis arrivé en considérant que j’allais bien faire, mais dans le foot il y a des hauts et des bas. Je suis en train de m’adapter. Je fais le mieux pour répondre aux attentes. Mais chaque jour je me sens plus heureux, je me sens plus à la maison.» De manière étroitement liée, Gerson dégage une certaine nonchalance, parfois interprétée pour de la suffisance, qui peut agacer le public marseillais.

Très facile techniquement, le milieu tarde à jouer vite, et ralentit certaines séquences offensives des Phocéens. Le rythme en Europe est beaucoup plus exigeant. Le Brésilien doit passer à la vitesse supérieure afin de s’adapter le plus rapidement possible aux demandes du football européen. Un constat dressé par Jorge Sampaoli qui attend plus de son joueur.

«On lui demande qu’il participe plus au jeu et qu’il s’adapte au rythme de la Ligue 1, c’est un championnat plus physique et il y a plus de pressing qu’au Brésil. C’est différent. Il doit se mettre au niveau du tempo. On n’a pas réussi à ce qu’il trouve ce rythme pour qu’il fasse les performances qu’on attend de lui.» Au-delà de l’attitude, l’enchaînement de prestations jugées insuffisantes a pu également altérer la confiance du joueur.

Un potentiel évident

Face à Nice mercredi, Gerson a livré une prestation encourageante. Passeur décisif sur l’égalisation de Dimitri Payet, l’ancien joueur de la Fiorentina a donné un aperçu de ce qu’il peut apporter aux Marseillais. En présence d’un jeu sans ballon très intéressant proche de la surface adverse, les courses et les déplacements du Brésilien peuvent apporter des solutions à une équipe qui tourne légèrement moins bien depuis quelques semaines. «Il a fait un meilleur match. On l’a vu se projeter dans la surface de réparation adverse. C’est lui qui est décisif sur le but de Dimitri Payet pour moi.» a confié Benoît Cheyrou après le match face à Nice.

Très propre sur le plan technique, Gerson dispose d’une excellente conservation de balle dos au jeu, bien qu’il ait encore des difficultés à se retourner sous la pression d’un défenseur. Auteur d’un but et deux passes décisives en dix matches de Ligue 1, le Brésilien peut se montrer à son avantage dans le dernier geste, en atteste son but inscrit face à Saint-Etienne.

Contesté pour son manque de replis défensifs, Gerson a intercepté plusieurs ballons importants dans l’entrejeu. Une prestation qui laisse présager un avenir fructueux à l’Olympique de Marseille bien que le Brésilien soit encore loin de son niveau observé à Flamengo.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles