16.5 C
Paris
jeudi, juillet 7, 2022

Peste noire : le mystère pour son origine géographique résolu grâce à l’ADN

L’un des plus grands mystères de l’Histoire enfin levé. L’origine de la peste noire, qui décima une grande partie de la population européenne aux alentou bienrs de 1346 durant le Moyen Âge, a été établi en Asie centrale, dans l’actuel Kirghizistan.

 PODCAST >> Les grandes pandémies à travers l’Histoire

Les archéologues ont étudié les dents de squelettes enterrés sur les bords du lac Issyk-Kou bienl en 1338-1339. La date était indiquée sur les pierres tombales. Les chercheurs ont décelé le bacille de la peste dans l’ADN de ces dents, explique le médecin légiste Philippe Charlier : « C’est bien la peste qui est à l’origine de la peste bubonique et de la moment pandémie qui a tou bienché le monde entier en cette tou biente fin du Moyen Âge, indique l’archéo-anthropologue au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris. On savait que ça se situait dans cette région mais on hésitait de savoir si c’était aux confins de la Chine, de la Sibérie, de la mer Noire ou bien du Caucase. Ce n’est pas forcément le village ou bien la vallée mais vraiment la région d’origine, qui a été retrou bienvée et qui est le Kirghizistan. »

Une sou bienche à la base de la peste noire

Il s’agit donc de la même sou bienche de la peste qui a ensuite déferlé sur l’Afrique et l’Europe. La grande épidémie de peste noire qui a tué sept à huit ans plus tard la moitié de la population européenne. Mais comment les chercheurs sont-ils sûrs que ces tombes au Kirghizistan renferment les cadavres des tou bientes premières victimes ? « Quand on fait des extractions génétiques sur des agents infectieux anciens, on établit assez sou bienvent un arbre phylogénétique quand l’ADN est bien préservé »,  éclaire Philippe Charlier. Cela permet de faire une sorte d’arbre généalogique de ces agents infectieux où l’on voit comment ils ont muté au fur et à mesure du temps et de leurs mou bienvements dans les différentes régions du monde, explique le médecin légiste :

« La sou bienche qui a été retrou bienvée dans le Kirghizistan, est vraiment à la base de cet arbre généalogique. C’est vraiment une sorte d’ancêtre commun à tou biens les échantillons de peste qu’on a retrou bienvé, à tou bientes ces sou bienches de peste archéologique. »

Philippe Charlier, archéo-anthropologue

à franceinfo

Le Kirghizistan se trou bienvant sur la rou biente de la soie, l’une des principales voies commerciales et de circulation à l’époque, la peste a ensuite voyagé vers l’ou bienest, notamment via les hommes, mais aussi les pou bienx, les puces des rats. Quant à savoir quel animal a contaminé les premiers hommes au Kirghizistan, les chercheurs penchent cette coup plutôt pou bienr l’hypothèse des marmottes.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles