25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Palu et le Racing en costaud, l’indiscipline toulousaine coûte cher

Après une première mi-temps à l’avantage du Stade Toulousain, les Racingmen ont montré un tout autre visage pour l’emporter ce dimanche (27-18). Retrouvez les Tops et les Flops de la rencontre.

Tops

Le collectif du Racing fait la différence
Les Racingmen se devaient de réagir après leur défaite à domicile face à Montpellier la semaine dernière (32-21). Pour cela, Laurent Travers et ses joueurs ont mis l’intensité qu’il fallait dans les plaquages et dans les zones de rucks. Aidé par l’indiscipline toulousaine en seconde mi-temps (voir par ailleurs), le Racing 92 empoche quatre points qui lui permettent de revenir à la troisième place du classement.

Boris Palu, la belle surprise
Auteur d’un doublé (18e et 54e), le deuxième ligne du Racing, Boris Palu, a montré toute l’étendue de son potentiel. Agressif en défense et conquérant sur les phases offensives, l’international français a passé la ligne d’en-but toulousaine à deux reprises. Palu a joué un bien mauvais tour au club de sa ville natale…

Le capitaine Alban Placines impressionne
Auteur d’une belle première mi-temps, Alban Placines a trouvé par deux fois les intervalles pour prendre à défaut la défense francilienne. Permettant à son équipe d’avancer sur chacune de ses prises de balles, l’ancien joueur du Biarritz Olympique a montré qu’il a tout d’un capitaine dans cette rencontre.

FLOPS

Kurtley Beale attend son match référence
Positionné au centre, Kurtley Beale a été en difficulté face à ses adversaires directs, Pita Ahki et Zack Holmes. Sanctionné d’un carton jaune à 10 minutes du terme de la première mi-temps, l’Australien est toujours en attente de son match référence en ce début de saison. Au côté de son capitaine, Henry Chavancy, il n’a pas su se mettre au diapason en défense pour contrer les assauts de l’attaque toulousaine.

L’indiscipline toulousaine coûte cher
Avec le premier essai de la partie signé Arthur Bonneval, Toulouse s’est mis dans les meilleures dispositions dès les 10 premières minutes. En tête à la pause (10-13 MT), les joueurs d’Ugo Mola n’ont pourtant pas mis les ingrédients nécessaires pour conserver leur avantage. Indisciplinés à plusieurs reprises non loin de la ligne d’en-but francilienne, ils ont payé cher leurs erreurs…

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles