25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Lyon en tête des villes les plus attractives à l’international

La 9e édition de l’indice d’attractivité des CCE montre qu’au global, la France demeure sur la première marche européenne.

L’attractivité française auprès des investisseurs étrangers, dont les études successives montrent qu’elle s’améliore visiblement, ne se résume pas à Paris, ni même à l’Île-de-France. La dimension territoriale est «un atout non négligeable», souligne un document publié par les conseillers du commerce extérieur (CCE), ce réseau de 4000 chefs d’entreprise en France et dans 140 pays qui mettent bénévolement leur expérience au service des entreprises ayant besoin de s’internationaliser.

Le classement, réalisé en collaboration avec Eurogroup Consulting, montre que Lyon reste la métropole la plus attractive au global (avec 75 % d’opinions positives) et celle qui propose «la meilleure qualité d’infrastructures». Malgré une faible perception de la qualité de vie qu’elle offre, Paris (73 %) tire profit de son accessibilité, de la qualité de ses infrastructures et «reste en tête sur le critère de capacité d’innovation et de recherche». Nice (62 %) et Bordeaux (60 %), de leur côté, sont saluées pour la qualité de vie et d’environnement, jugée «excellente». Toulouse, enfin (52 %), est attractive pour ses coûts d’installation moins élevés qu’ailleurs.

«Les territoires qui font la différence sont ceux qui valorisent le mieux leurs forces et leurs spécificités, et qui ont défini le plus précisément le type d’investisseurs qu’ils souhaitent attirer», décrypte Gilles Bonnenfant, conseiller du commerce extérieur de la France et président d’Eurogroup Consulting.

La 9e édition de l’indice d’attractivité des CCE montre qu’au global la France demeure sur la première marche européenne. La perception «s’améliore sur des critères qui sont traditionnellement des points faibles pour l’attractivité du pays» : la flexibilité du travail et le climat social, le coût de la main-d’œuvre, la charge administrative et réglementaire et la fiscalité. Les mesures annoncées par l’exécutif, comme la baisse des impôts de production, le programme de soutien spécifique à l’industrie ou encore le plan de relance suivi du plan France 2030, sont «sources de satisfaction pour les chefs d’entreprise».

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles