24 C
Paris
mercredi, juin 29, 2022

Lionel Messi traqué par les Uruguayens, le choc de la photo

Le stratège argentin a encore été au four et au moulin lors de la victoire de l’Albiceste contre l’Uruguay. Une image fige son emprise fascinante.

La force d’attraction. Lionel Messi est un poison pour ses rivaux. Impossible de lui laisser un mètre ou une seconde. Ses gardes du corps en mission doivent le surveiller comme le lait sur le feu. La menace est permanente. Et la vigilance est collective. Contre l’Uruguay, le troisième but argentin illustre le jeu du sextuple Ballon d’or mieux que mille mots. Le joueur du Paris SG monopolise l’attention de sept défenseurs adverses. Tranquillement, il va conduire la balle hors de la surface de réparation, piéger et scotcher les sept Uruguayens hypnotisés et d’un soudain et subtil tir de l’extérieur faire basculer le jeu argentin. La différence est faite. La magie a, une nouvelle fois, opéré. Le centre sera imparable, aboutira au but de Lautaro Martinez.

L’instantané fige l’importance de Lionel Messi. Buteur (le premier but argentin), Messi s’est inscrit comme le premier Sud-Américain à atteindre les 80 buts en sélection. Messi, le poids des chiffres, le choc de la photo.

Cette image rappelle celles de Diego Maradona cerné de Michel Platini, Paolo Rossi et de quatre autres joueurs de la Juventus Turin. On ne voit que des rayures noir et blanc mais la maîtrise du ballon reste la possession du maître à jouer de Naples, en 1986, ou de six Diables Rouges impuissants en Coupe du monde face au toucher de balle de l’Argentin.

Elle renvoie également aux photos d’Andres Iniesta isolé au milieu de six Croates ou de cinq Italiens lors de l’Euro 2012. Des clichés qui avaient été comparés par le site belge 7 sur 7 à la bande dessinée Olive et Tom.

Iniesta comparé à la BD Olive et Tom Capture

Lors de la toute fraîche Ligue des nations, une autre photo a montré la dextérité d’un joueur capable de réaliser des miracles dans un tout petit périmètre. Elle illustre l’adresse de Karim Benzema lors de la frappe déclenchée en déséquilibre lors du match contre la Belgique. Le but de l’espoir. Celui qui relance les Bleus, leur permet de sortir de leur torpeur, d’accrocher un peu de lumière et de tout renverser.

La photo de Messi raconte une folle emprise. Olé décrit : «L’image surprend et frappe. Une fois de plus, Lionel Messi en est le protagoniste. Une fois de plus, il apparaît entouré de joueurs rivaux, fascinés par la figure du numéro 10 de l’Argentine. Sept joueurs uruguayens le regardent, comme s’ils étaient séduits par son jeu. Messi les a réunis sur un côté et le jeu s’est déplacé et terminé par le but de Lautaro Martínez pour porter le score à 3-0.» Clic-clac, c’est dans la boîte. Et rangé dans l’album souvenir. L’expression d’une domination.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles