26.4 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

les prix des notaires dans 500 villes françaises

EXCLUSIF –Le marché immobilier reste dynamique, mais à cause des fortes hausses de prix dans de nombreuses villes, l’appétit des acheteurs s’émousse faute de trouver des biens dans des tarifs accessibles. D’ici à la fin de l’année, la tendance devrait donc être à la stabilisation.

Fin 2020, les tarifs avaient – encore – progressé dans toutes les grandes agglomérations, et ils ont continué sur cette lancée au premier semestre 2021. Conclusion: fin juin, selon les notaires, le prix médian d’un appartement ancien dépassait 3000 €/m² dans huit des dix plus grandes métropoles, Montpellier (2960 €/m²) et Marseille (2670 €/m²) restant un peu en dessous de ce seuil. La raison de ce fort dynamisme est toujours à chercher du côté du financement. Les taux de crédit étant restés extrêmement bas, les ménages ont pu emprunter davantage en rallongeant la durée de leurs prêts et donc… acheter un peu plus cher. «Cela a été incontestablement une aide pour le maintien du volume de transactions», explique Laurent Vimont, président de Century 21 France. Mais c’est surtout l’afflux d’acquéreurs qui a créé un effet de pénurie dans toutes les grandes villes et y a fait, mécaniquement, monter les prix. Pour ces deux raisons, l’année 2021 devrait battre un record, avec un volume de ventes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles