19.2 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

Les petits réacteurs, un pari qui engage peu l’exécutif

DÉCRYPTAGE – Le président Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière allouer 1 milliard d’euros à ces modules qui en sont pourtant encore au stade du développement.

C’est la nouvelle coqueluche d’Emmanuel Macron: le petit réacteur nucléaire modulaire – small modular reactor en anglais, ou SMR. Il a annoncé la semaine dernière y allouer 1 milliard d’euros dans le cadre de son plan d’investissement France 2030. «L’objectif numéro un, c’est de faire émerger en France, d’ici à 2030, des réacteurs nucléaires de petite taille innovants», a expliqué le chef de l’État. Le projet le plus avancé en France s’appelle Nuward. Il est mené par EDF, avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Naval Group et TechnicAtome. Il en est encore au stade du développement, loin d’une éventuelle commande publique qui engagerait l’exécutif. Dans l’immédiat, la filière attend plutôt pour se relancer une commande géante de 6 EPR pour remplacer les centrales les plus vieillissantes d’EDF.

«Nuward sera un réacteur de 3e génération à eau pressurisée (comme ceux qu’exploite actuellement EDF en France, NDLR) qui n’exige pas de rupture technologique,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles