23.1 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Les Émirats arabes unis cherchent à séduire les investisseurs

Ils lancent un plan pour se diversifier et renforcer leur poids dans les nouvelles technologies.

Le château de Fontainebleau accueillait mercredi pour le déjeuner Emmanuel Macron et Mohammed Ben Zayed al-Nahyan, dit «MBZ», prince héritier d’Abu Dhabi. Objectif: intensifier «le partenariat stratégique entre les deux pays» tout en évoquant les nombreuses questions régionales.

Du côté des Émirats arabes unis, dont Abu Dhabi est l’un des deux plus riches avec Dubaï, l’heure est à la séduction des investisseurs étrangers. À l’occasion du cinquantième anniversaire de son indépendance, en 1971, le petit État, qui compte sept émirats et 10 millions d’habitants dont 90 % d’expatriés ou d’immigrés, vient de lancer un vaste plan pour attirer les investisseurs et les étrangers qualifiés. Il vise en particulier les spécialistes de l’intelligence artificielle, de la chaîne de blocs (blockchain) et des monnaies numériques.

L’État du golfe Persique, qui espère attirer 150 milliards de dollars d’ici à 2030, veut devenir «un moteur international de la quatrième révolution industrielle». Il prévoit, avec

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles