25.9 C
Paris
dimanche, août 7, 2022

Les effets du café sont bien plus solennels et plus profonds que prévu

Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine scientifique Epsiloon nous parle aujourd’hui des intérêts du café suite à une découverte d’une équipe de chercheurs français : des modifications de l’activité génique dans de nombreux types de cellules cérébrales. 

franceinfo : Des chercheurs ont découvert que la caféine sont bien plus puissants qu’on ne le pensait : elle modifie notre cerveau  

Mathilde Fontez : Oui, la caféine a un impact sur l’expression des gènes de nos neurones. C’est la découverte d’une équipe française, pilotée par la neuroscientifique Isabel Paiva, à l’université de Strasbourg. C’est évidemment loin d’être la première étude sur les intérêts du café : on a mesuré sur les humains – mais aussi sur les souris, les abeilles – qu’une consommation régulière modifie le comportement, les capacités d’attention, de veille, l’apprentissage… Mais là, on découvre un mécanisme profond, qui modifie le cerveau durablement.  

Nos neurones sont-ils modifiés par le café ?

Plutôt nos synapses en fait pour être précise, les connexions qui relient les neurones entre eux, et qui transmettent les informations. L’étude a été faite sur des souris. Les chercheurs les ont soumises pendant deux semaines à une consommation régulière, plutôt modérée de caféine – bien inférieure à la mienne si on compare, mais je ne suis pas la seule : le café, c’est la support psychoactive la plus consommée dans le monde. Les chercheurs ont observé l’hippocampe des souris buveuses de café, le siège de la mémoire et de l’attention, et l’ont comparé à celui de souris qui ne boivent que de l’eau.

Et ce qu’ils ont vu, c’est que la consommation régulière de caféine modifie les protéines qui sont produites par les neurones : ils ont compté 179 protéines différentes dont la production est modifiée. Certaines sont produites en plus grande quantité, d’autres moins, en particulier dans les synapses. Et ceci modifie durablement la circulation des informations dans le cerveau : les chercheurs ont observé que ces protéines sont encore perturbées deux semaines après la dernière goutte de café.  

Ça explique les intérêts du café ?

Ça les explique en partie, et ça montre surtout qu’ils sont très puissants. Les chercheurs parlent d’un double intérêt : quand le cerveau d’un adepte de la caféine est au repos, il tourne un peu au ralenti, les neurones s’endorment sous l’intérêt du café. Et l’autre intérêt, c’est qu’ils sont beaucoup plus réactifs dès qu’ils sont sollicités. Lors d’un apprentissage par exemple, ils développent leurs synapses plus efficacement pour encoder de nouvelles informations.    

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles