19.2 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

les achats chinois risquent de tendre le cours des hydrocarbures

La crise de l’énergie qui frappe la Chine pourrait se répercuter sur les prix du gaz en Europe, et donc dans l’Hexagone.

Depuis quelques semaines, les centrales thermiques et l’industrie chinoises font face à des pénuries de charbon, le combustible fossile à l’origine de 70 % de la production électrique. L’offre peine à suivre une demande particulièrement dynamique, portée par le rebond de l’économie chinoise de ces derniers mois.

Paradoxalement, alors que le charbon manque dans certaines régions, dans d’autres, les autorités ont volontairement fermé des centrales électriques pour respecter, parfois brutalement, les objectifs régionaux d’émissions de CO2 imposés par Pékin. Résultat, les pannes de courant se multiplient dans «l’usine du monde», au point que l’activité manufacturière s’est contractée en septembre. Il s’agit du premier hoquet depuis février 2020, lorsque l’épidémie de Covid avait commencé à affecter l’économie chinoise.

Les coupures de courant ne seront plus tolérées, aurait tempêté le vice-premier ministre, Han Zheng, chargé du secteur énergétique, lors d’une réunion de crise en début de semaine,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 50% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles