19.3 C
Paris
vendredi, mai 20, 2022

L’engagement est la clé du succès de la trêve au Yémen, selon l’envoyé de l’ONU |

Des dizaines de milliers de civils ont été tués en plus de sept ans de combats entre les forces yéménites, soutenues par une coalition saoudienne, et les rebelles houthis.

M. Grundberg a publié une déclaration saluant les réactions positives au cessez-le-feu, qui a commencé à 19 heures, heure locale, et coïncide avec le début du mois sacré du Ramadan.

Succès et bonne volonté

« Le succès de cette initiative dépendra de l’engagement continu des parties belligérantes à mettre en œuvre l’accord de trêve avec les mesures humanitaires qui l’accompagnent », il a dit.

« J’espère également que la bonne volonté que nous avons vue de tous côtés en public se traduira par une désescalade à long terme de la rhétorique médiatique incendiaire et des discours de haine. »

L’envoyé de l’ONU avait annoncé vendredi la trêve, qui appelle à l’arrêt de toutes les opérations militaires offensives terrestres, aériennes et navales au Yémen et à travers ses frontières.

Les navires pétroliers seront également autorisés à entrer dans les ports de la région de Hudaydah, et des vols commerciaux opéreront depuis la capitale, Sanaa, vers des destinations prédéterminées dans la région.

Les parties ont en outre convenu de se rencontrer pour ouvrir des routes à Taiz et dans d’autres gouvernorats.

La trêve peut être renouvelée une fois les deux mois écoulés, à condition que les parties soient d’accord.

Restaurer la confiance

M. Grundberg a souligné l’importance de s’appuyer sur l’accord pour restaurer la confiance entre les parties et reprendre un processus politique visant à mettre fin au conflit.

Il a également adressé ses plus sincères félicitations au peuple yéménite à l’occasion du début du Ramadan, ajoutant « J’espère que le début de cette trêve donnera aux Yéménites une chance de célébrer le mois sacré dans la paix, la sécurité et la tranquillité ».

S’exprimant vendredi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que la trêve devait être une première étape pour mettre fin à la guerre dévastatrice du pays.

« L’arrêt des combats, associé à l’entrée de navires pétroliers et à l’assouplissement des restrictions à la circulation des personnes et des biens à l’intérieur, à l’extérieur et à l’intérieur du pays, contribuera à renforcer la confiance et à créer un environnement propice à la reprise des négociations pour un règlement pacifique du conflit », il a dit.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles