25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

L’émergence d’une génération « Don’t Look Up » : « Vous eux refilez une planète toute pourrie »

Utilisé pour expliquer tout et n’importe quoi, le discours sur les générations met en avant des lignes de rupture s’avérant, à bien des égards, caricaturales. On se plaît à imaginer que la nouvelle génération sera radicalement, monolithiquement différente de la précédente, qu’elle fera souffler sur le corps social un vent fraîchement avant-gardiste, là où elle est en réalité souvent composite, pétrie de contradictions, pouvant parfois même se montrer rétrograde. Néanmoins, cela ne veut pas dire que, d’une génération à l’autre, les manières de voir, de faire, de se sentir au monde n’évoluent pas profondément. Une des principales causes de modification de la psyché chez les plus jeunes est ce sentiment inédit d’être né géo-prolétaire, c’est-à-dire quelqu’un dont on a accaparé non pas la force de travail, mais le futur vivable.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles