16.2 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

«Le travail est en cours», assure Élisabeth Borne

Cette promesse d’Emmanuel Macron est absente du budget 2022, présenté mercredi.

Son absence du projet de loi de finances 2022, présenté mercredi en Conseil des ministres, n’est pas passée inaperçue. Le revenu d’engagement à destination des jeunes, promesse d’Emmanuel Macron, verra bien le jour, a assuré Élisabeth Borne ce jeudi. «Le travail est en cours, mais c’est un très gros chantier», a déclaré la ministre du Travail sur le plateau de BFM Business.

La mesure sera réintroduite dans le budget 2022 par amendement, a-t-elle également indiqué. Annoncée par le président de la République lors de son allocution du 12 juillet dernier, elle a pour objectif que les jeunes sans emploi ou formation «puissent bénéficier d’un accompagnement personnalisé vers l’emploi, et d’une aide financière si nécessaire, de 300 à 500 euros», a confirmé Élisabeth Borne, répétant qu’il ne s’agissait en aucun cas d’un «RSA jeune».

Bruno Le Maire plus réservé

Ce revenu vise à remédier à une «situation insatisfaisante», a déclaré la ministre. «On a quasiment deux fois plus de jeunes ni en emploi ni en formation que dans les pays européens qui ont bien pris en compte ce sujet, et un taux d’emploi 20 % en dessous de l’Allemagne», a-t-elle affirmé.

Son collègue à Bercy, Bruno Le Maire, se veut lui moins enthousiaste. Invité ce jeudi matin sur franceinfo, il a jugé que les pénuries de main-d’œuvre observées actuellement dans nombre de secteurs (hôtellerie, restauration, sécurité, nettoyage…) changeaient la donne. «Il faut des mesures pour accompagner les jeunes les plus éloignés de l’emploi, mais il faut s’assurer que c’est un véritable accompagnement, pas juste un chèque que l’on donne», a averti le ministre de l’Économie, expliquant que, sur ce projet, le travail n’était «pas précisément fait».

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles