24 C
Paris
mercredi, juin 29, 2022

Le roi Quartararo, le bon coup de Verstappen, la déconfiture de Manchester… Nos tops et flops du week-end sport

Retrouvez les Tops et les Flops du week-end sport décernés par la rédaction des sports du Figaro.

Tops

Moto GP : Quartararo héros à moto (9,5/10)
«Je n’ai pas les mots, je n’arrive pas à réaliser», a répété Fabio Quartararo au micro de Canal+. Peut-être car beaucoup d’observateurs, lui y compris, n’envisageaient pas un titre acquis dès sa première chance. À Misano, terre promise à son rival Francesco Bagnaia, «El Diablo» a pourtant conquis sa première couronne mondiale là où personne ne l’attendait. 15e sur la grille, le Niçois a réussi une folle remontée (4e) et profité de la chute de son adversaire italien en tête de course pour valider ce premier triomphe, à seulement 22 ans. Le premier d’une longue série ? Devenu monstre de régularité (5 victoires et 10 podiums en 16 courses), le premier Français champion du monde en catégorie reine voit l’avenir en très grand.

F1 : Verstappen frappe fort (8/10)
Le Néerlandais restait sur trois courses sans victoire, une anomalie dans cette saison de F1. Au Texas, Max Verstappen a frappé fort et remis les pendules à l’heure. Auteur de la pole samedi malgré un manque de rythme le vendredi, le pilote Red Bull avait déjà envoyé un sacré message sur une piste cataloguée Mercedes (la pole n’avait pas échappé aux voitures allemandes depuis 2014 à Austin). Et il a renvoyé le même message dimanche. Malgré un départ moyen qui lui a coûté la première place au profit de Lewis Hamilton, Max Verstappen a ensuite parfaitement géré sa course. Tout comme son écurie qui n’a pas hésité à le décaler de la stratégie de Mercedes, avec des arrêts anticipés de trois tours puis de huit tours par rapport à Hamilton. Malgré une usure des pneumatiques plus importante en fin de course, Verstappen, en parfait gestionnaire, a tenu son succès sans véritablement trembler (Hamilton n’a jamais eu le DRS), le huitième cette saison et le dix-huitième en carrière. Il repart d’Austin avec douze points d’avance sur Hamilton. Un excellent travail.

Ligue 1 : solidaire comme l’OM (7/10)
Globalement, c’est toute l’équipe marseillaise qui est à encenser dans sa prestation défensive contre le Paris Saint-Germain dimanche soir au Vélodrome (0-0). Proches les uns des autres, les Phocéens n’ont laissé aucun espace aux Parisiens. De retour comme titulaire, Caleta-Car a signé une grosse prestation avec pas mal d’interventions salvatrices, de même que Luan Peres, pourtant décrié depuis le début de la saison. Il faut également signaler l’activité de Pol Lirola sur la droite, qui a profité du manque de rigueur défensive des Parisiens pour s’engouffrer dans les espaces. Enfin, que dire de la prestation de William Saliba, à l’image de son magnifique tacle salvateur sur Mbappé.

Top 14 : Ihaia West, le match quasi parfait (8/10)
L’ouvreur néo-zélandais a été le grand artisan de la victoire rochelaise contre Toulon (39-6), notamment en première période. Au total, West a inscrit 27 points dans cette rencontre et a permis aux Rochelais de prendre très rapidement l’avantage grâce à un essai en contre dès la 8e minute de jeu. L’ouvreur jaune et noir se charge lui-même de la transformation avant de doubler la mise sur une superbe feinte qui a permis de transpercer la défense du RCT. À cela il faut ajouter deux pénalités et on obtient un match quasi parfait de l’ouvreur néo-zélandais qui a simplement manqué un coup de pied face aux perches à la 59e minute. Autrement, c’est un sans-faute.

FLOPS

Premier League : Manchester United et Solskjaer, du rêve au cauchemar (1/10)
Quatre jours après avoir basculé dans l’ivresse dans son Théâtre des rêves, en renversant l’Atalanta dans les ultimes secondes, Manchester United a connu un cinglant retour sur terre. Humilié par Liverpool (0-5), son rival éternel, dans le «Derby of England», United a certainement connu sa pire soirée depuis des années. «Le jour le plus sombre que j’ai connu à la tête de ces joueurs», a commenté Ole Gunnar Solskjaer. Plus que jamais esseulé, hué par des supporters déçus et déserteurs après le 5e but, le troisième de l’impitoyable Mohamed Salah, le manager Norvégien sait que ses jours sont comptés. L’euphorie de l’arrivée de Cristiano Ronaldo a vécu, tandis que ses choix et sa patte restent illisibles depuis son arrivée en mars 2019. «On a trop avancé ensemble en tant que groupe pour abandonner maintenant», assure-t-il néanmoins.

Ligue 1 : quand l’OL s’effondre (3/10)
L’Olympique Lyonnais s’est littéralement effondré à Nice. Ce dimanche, les protégés de Peter Bosz avaient l’occasion de monter provisoirement sur le podium en cas de succès. Avec un Anthony Lopes particulièrement inspiré, les Lyonnais ont pris l’ascendant à l’Allianz Riviera grâce à des réalisations de Toko-Ekambi et Houssem Aouar. Mais à 10 minutes du terme, l’OL s’est complètement sabordé la rencontre. Youcef Atal, entré en jeu, a sonné la révolte en réduisant la marque. Sous pression, les Lyonnais ont fini en infériorité numérique suite au tacle dangereux de Tino Kadewere. Dans la foulée, Andy Delort puis Evann Guessand ont trouvé le chemin des filets et ont changé l’issue de ce match. Une fin de rencontre renversante qui laisse Lyon en dehors de places qualificatives pour l’Europe.

Ligue 1 : Paris, sans collectif et sans idées (4/10)
Les matches s’enchaînent et le constat reste le même : la patte Pochettino tarde à se voir. Comme souvent cette saison, le PSG a possédé le ballon contre l’OM (0-0), dimanche soir au Vélodrome. Mais comme souvent, il a semblé incapable de déséquilibrer sur la durée son adversaire. Avec des initiatives plus individuelles que collectives et la désagréable impression que chacun joue sa partition de son côté. Même s’ils ont été réduits à dix avant l’heure de jeu, les Parisiens ont encore étalé leurs insuffisances du moment à 11 contre 11.

Top 14 : Toulon sombre dans la crise (3/10)
Difficile à croire mais oui, Toulon est bien en position de relégable au soir de la 8e journée de Top 14. La lourde défaite à La Rochelle (6-39) enfonce les Varois dans la crise dont l’entraîneur, Patrice Collazo, pourrait faire les frais. Ses hommes n’ont remporté que deux rencontres de Top 14 cette saison dont une victoire particulièrement étriquée face à Brive à Mayol il y a deux semaines (13-9). Avant ce match, le Président du club, Bernard Lemaitre, avait annoncé vouloir faire un point « dans trois matchs ». Ces trois matchs sont désormais joués pour un bilan d’une victoire acquise sous les sifflets de Mayol et de deux défaites face au Racing et à La Rochelle. Largement dominé ce soir, le RCT a confirmé qu’il n’était pas au niveau jusqu’à présent et les prochaines heures s’annoncent houleuses sur la Rade.

F1 : Mercedes et Hamilton sans solution (4/10)
Lewis Hamilton n’a pas hésité à le dire à l’issue du Grand Prix des États-Unis : « Red Bull a été meilleur ». En effet, mais sur un tracé historiquement favorable à Mercedes, cela fait un peu désordre. Le septuple champion du monde prévoyait de reprendre des points et pourquoi pas la tête du championnat du monde à Austin, il repart du Texas avec finalement douze unités de retard sur Verstappen. À cinq courses de la fin de saison, l’urgence se précise pour le septuple champion du monde qui n’a pour autant pas grand-chose à se reprocher sur la course. Deuxième sur la grille, il a parfaitement réussi son départ pour sauter son rival néerlandais au premier virage. Mais derrière, il n’est jamais parvenu à décramponner la sangsue batave. Et niveau stratégique, Red Bull a maté Mercedes. Sur la piste, le Britannique s’est démené, mais sans l’aide d’un Bottas encore englué dans le peloton et seulement sixième à l’arrivée, il n’est jamais revenu sur Max Verstappen en fin de course, comme son ingénieur le lui avait annoncé. Deuxième à l’arrivée, LH44 concède encore des points. Et Mercedes voit également Red Bull revenir à 23 points chez les constructeurs avec la troisième position de Sergio Perez. La marque allemande a connu de meilleurs jours.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles