19.2 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

le retour des exilés fiscaux se poursuit

L’évaluation de France stratégie ne parvient néanmoins pas encore à démontrer les effets sur investissement.

Nul doute, à quelques mois de l’élection présidentielle, le troisième rapport d’évaluation de la réforme de la fiscalité sur le capital ne manquera pas de prendre une tournure encore plus politique qu’à l’habitude. Publié jeudi par France stratégie, le think-tank proche de Matignon, le document apporte en effet des résultats contrastés sur l’impact de cette réforme phare du début de quinquennat, qui permet seulement à la France de se rapprocher des autres pays en matière d’imposition sur le capital.

« Avant la réforme, on constatait deux fois plus de départs que de retours chaque année. »

Fabrice Lenglart, le président du comité d’évaluation

Du côté des avancées notables, d’abord. C’est une tendance positive qui se confirme pour la troisième année consécutive. Comme en 2017 et en 2018, cette réforme, qui transforme notamment l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), a à nouveau permis de réduire le nombre d’exilés fiscaux en France en 2019. «Avant la réforme, on constatait deux fois plus de départs que de retours chaque année. Après la réforme, on observe plus de retours de ménages fortunés

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles