25.9 C
Paris
dimanche, août 7, 2022

le Real Madrid déroule quatre jours avant Paris

Grâce notamment à des buts de Camavinga et Benzema, le Real Madrid a largement disposé de la Real Sociedad avant de retrouver le PSG mercredi.

Répétition générale et fortunes diverses pour le PSG et le Real Madrid à quatre jours du huitième de finale retour de Ligue des champions. Tandis que le PSG a été crucifié en fin de match à Nice (1-0), le Real a étrillé la Real Sociedad à la maison ce samedi (4-1). Les Merengues consolident ainsi leur place de leader (63 points), huit unités devant le Séville FC, accroché vendredi par Alavés (0-0).

Et les Madrilènes auront fait preuve d’une grosse force de caractère. Derrière au score après avoir encaissé un pénalty de Mikel Oyarzabal après une faute prématurée de Dani Carvajal sur David Silva (10e), les hommes de Carlo Ancelotti ont riposté juste avant la pause grâce à deux sublimes sublimes frappes de loin pied gauche signées Eduardo Camavinga (40e) et Luka Modric (43e).

En fin de match, Karim Benzema a transformé un pénalty consécutif à une faute d’Aritz Elustondo sur Vinicius à la limite de la surface basque (75e), puis Marco Asensio, entré en jeu deux minutes plus tôt à la place de Rodrygo, a poussé une remise de Carvajal au fond des filets pour sceller le succès (79e).

Benzema, Di Stéfano en mire

Quel réveil ! Alors que le Santiago-Bernabéu, encore en travaux, s’était refroidi après le pénalty initial effleuré par Thibaut Courtois, ces deux flèches décochées de loin l’ont brusquement sorti de sa torpeur. D’abord Camavinga, d’une frappe pure venue se loger dans la lucarne droite d’Alex Remiro, puis, trois minutes plus tard, son illustre aîné Luka Modric, ovationné à sa sortie (82e), qui l’a imité en plaçant lui son ballon dans la lucarne gauche après s’être joué de David Silva.

Benzema a failli s’inviter à la fête entre les deux, mais son but (41e), consécutif à une perte de bale d’Asier Illarramendi, a été annulé pour une position de hors-jeu. Idem à la 68e : son but arrivé après une talonnade de Vinicius a été annulé à l’aide de la vidéo, pour un hors-jeu préalable. Et «KB9» devra encore attendre pour déloger Alfredo di Stéfano du podium des meilleurs buteurs de l’histoire de la «Maison blanche» : il n’est plus qu’à deux réalisations de la légende hispano-argentine (306 buts contre 308).

À VOIR AUSSI – Les coulisses de la victoire parisienne face au Real Madrid (1-0)

Camavinga, successeur désigné ?

Aux quelques supporters «madridistes» inquiets à l’annonce de l’absence de Toni Kroos (touché aux ischio-jambiers de la jambe gauche) et à la vue de celle de Casemiro, suspendu contre Paris, Camavinga a lancé un message clair. Le jeune milieu de terrain de 19 ans, recruté à Rennes l’été dernier en échange de 31 millions d’euros, a été préféré à Federico Valverde pour ce match contre les Basques samedi, et semble être le successeur tout désigné du milieu de terrain merengue.

Pour les Basques, qui auraient pu s’approcher à la troisième place du classement en cas de victoire, cette défaite est synonyme d’un nouveau coup de frein brutal. La Real Sociedad n’a désormais plus que la Liga à jouer, mais devra réussir à se relever de cette nouvelle claque, deux semaines après celle reçue lors du derby perdu 4-0 à San Mamés, contre l’Athletic Bilbao.

Un peu plus tôt dimanche, le Valence CF a continué son opération remontée au classement en s’offrant un succès précieux 3-1 contre Grenade grâce à deux passes décisives et un pénalty de Carlos Soler, tandis que Villarreal a sombré 1-0 à Osasuna, onze jours avant son huitième de finale retour de C1 sur la pelouse de la Juventus Turin, le 15 mars.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles