17.5 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

le football comme on l’aime

HUMEUR – De grands joueurs, un grand match, un stade en fusion… Le duel qui opposait mardi soir le Paris Saint-Germain à Manchester City (2-0), en C1, a pleinement répondu aux attentes.

«Ça a été un match fantastique». Signé Pep Guardiola, malgré la défaite de «son» Manchester City à Paris (2-0), mardi soir, lors de la deuxième journée de Ligue des champions. On ne peut qu’être d’accord avec le coach espagnol de 50 ans. PSG-City, un choc entre deux mastodontes de la scène européenne, respectivement finalistes malheureux en 2020 face au Bayern Munich et 2021, contre Chelsea, deux ultra-riches qui ont monté des effectifs XXL au fil des années et à coups de millions d’euros. Et le spectacle était à la hauteur de ces investissements et des attentes, à l’image de la double confrontation du printemps dernier, en demi-finales de la C1. À l’époque, la balance avait penché en faveur des Skyblues, au Parc des Princes (1-2) et à l’Etihad Stadium (0-2). Cette fois, ce sont les joueurs de Mauricio Pochettino qui ont eu le dernier mot.

De l’intensité à tous les étages, des duels, du jeu, un rythme élevé, des buts, du suspense et un coup du sort, avec cette barre de Bernardo Silva à un

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles