27 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

Le duo Messi-Mbappé a sauvé un PSG très perfectible

Le doublé salvateur de Messi, le danger Mbappé, mais également la prestation quelconque dans le jeu du PSG : retrouvez les Tops et les Flops de la rédaction à l’issue de cette rencontre entre le PSG et Leipzig (3-2).

Tops

Messi en Ligue des champions, c’est solide
Cette saison, Lionel Messi ne semble vouloir maquer qu’en Ligue des champions. Après son 1er but face à Manchester City, l’Argentin a signé un doublé bien salvateur dans ce PSG quelconque. Pourtant discret dans le jeu et pas forcément en réussite sur toutes ses passes, il a réveillé son équipe, en difficulté alors que Leipzig menait 2-1. Trompant Gulacsi sur un tir bien placé (67e), il a ensuite signé le geste de la soirée sur un penalty transformé grâce à une Panenka (74e). Deux actions qui ont justifié son importance dans cette compétition, avec un total de 123 réalisations en carrière.

Mbappé, danger permanent
Seul à amener du danger dans la profondeur, Kylian Mbappé reste essentiel dans cette équipe parisienne. Buteur d’entrée sur un tir bien placé, après avoir été lancé par Draxler, l’attaquant français a semé le trouble sur chacune de ses accélérations. Plutôt en jambes, il a gratifié le public de quelques gestes de classe. Passeur sur le 1er but de Messi, il aurait pu lui aussi signer le doublé sans un penalty raté (90e+4e).

À VOIR AUSSI – Le top 10 des buts de Mbappé avec le PSG en Ligue 1

Nkunku a bien bousculé son club formateur
Christopher Nkunku s’est rappelé aux bons souvenirs du Parc. Le joueur de Leipzig a été un poison constant par sa faculté à se placer entre les lignes et à servir au mieux ses partenaires, comme sur l’action du 1er but du club allemand. Insaisissable, il a fait souffrir une défense parisienne en difficulté.

Flops

Malgré le succès, Paris n’a pas rassuré
C’est ce que l’on appelle un succès en trompe-l’œil. Comme souvent cette saison au PSG. Car dans le jeu, les Parisiens ont encore étalé leurs insuffisances du moment entre jeu collectif inexistant et trop grande dépendance aux individualités. Sans oublier une défense peu rassurante. Mauricio Pochettino a encore beaucoup de travail pour rendre cette équipe compétitive.

Toujours des lacunes défensives à Paris
Malgré ses 36% de possession, Leipzig a souvent apporté le danger dans la surface adverse. Et pour cause. Paris a très mal défendu sur les transitions adverses. Le manque de repli des attaquants a ainsi mis sérieusement en difficulté la défense parisienne, parfois livrée à elle-même, comme sur les deux buts encaissés. Par moments, la charnière Kimpembe-Marquinhos a bien tremblé, quand le manque de justesse technique des milieux Herrera et Gueye face au pressing adverse a pénalisé le PSG.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles