25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

l’accord du Brexit peut-il être remis en cause ?

Le candidat à la présidentielle a brandi cette menace face à des Britanniques qui, selon lui, «se comportent comme des flibustiers».

LA QUESTION. Vendredi dernier, la France a menacé l’île de Jersey de réduire ses livraisons d’électricité. Dernier épisode d’une longue série de sursauts de tension entre la France et le Royaume-Uni sur la question des autorisations de pêche. Londres et Jersey ont, au total, accordé à la France plus de 200 licences définitives pour accéder aux côtes britanniques et à celles des îles anglo-normandes. Mais Paris en réclame encore 244.

Pour Michel Barnier, ancien négociateur pour l’Union européenne (UE) de l’accord du Brexit et candidat à l’élection présidentielle, la question est de savoir si, «oui ou non, Monsieur Johnson va respecter la signature qu’il a apposée au bas de deux traités : l’un sur la paix en Irlande et l’autre sur la pêche. Ce jour-là nous avons conclu un accord de pêche raisonnable que Monsieur Johnson ne respecte pas», estime-t-il, jugeant en outre que «[les Britanniques] se comportent un peu comme des flibustiers», et que «les pêcheurs [français] ont raison».

Le candidat

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles