24 C
Paris
mercredi, juin 29, 2022

La recherche empirique consacrée par le Nobel d’économie

Les chercheurs nord-américains David Card, Joshua Angrist et Guido Imbens, spécialistes de l’économie expérimentale, ont amélioré la compréhension du marché du travail.

L’immigration fait-elle baisser les salaires? Difficile, pour une question classique de la recherche économique comme celle-ci, d’établir une vérité fondée sur une vérité scientifique. À la différence des sciences «dures», comme la médecine, qui peuvent s’appuyer sur des essais cliniques aléatoires, on ne peut prouver ce qui se serait passé dans un scénario alternatif – en l’occurrence, s’il n’y avait pas eu d’immigration. Le prix Nobel d’économie a récompensé lundi trois spécialistes nord-américains de l’économie expérimentale, qui permet de contourner cet obstacle méthodologique.

Le Canadien David Card, chercheur à l’université de Berkeley, l’Américain Joshua Angrist, du Massachusetts Institute of Technology, et Guido Imbens, professeur à Stanford d’origine néerlandaise, sont spécialistes de la recherche sur les relations de cause à effet. «Leur approche s’est étendue à d’autres domaines et a révolutionné la recherche empirique», a souligné le comité du 53e prix de la Banque de Suède en

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles