17.5 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

La production chinoise en panne

La production manufacturière s’est davantage contractée en octobre que ne le prévoyaient les observateurs.

La crise énergétique et les pénuries continuent de peser sur l’activité en Chine. La production manufacturière s’est davantage contractée en octobre que ne le prévoyaient les observateurs. « En raison de facteurs tels que l’approvisionnement en électricité toujours serré et les coûts élevés de certaines matières premières, l’indice PMI manufacturier a chuté en octobre», a déclaré dimanche le Bureau national des statistiques chinois (BNS).

L’indice des directeurs d’achat (PMI), qui mesure l’activité des usines du pays, est tombé à 49,2 ce mois-ci, contre 49,6 en septembre, selon le BNS. Un nombre supérieur à 50 pour cet indice témoigne d’une expansion de l’activité ; en deçà, il traduit une contraction. Il s’agit donc du deuxième mois consécutif de recul de l’activité des usines depuis février 2020. À cette date, l’épidémie de Covid-19 faisait rage et un grand nombre de sites étaient à l’arrêt.

Nouvelles commandes

L’économie chinoise s’est largement remise du choc initial de la pandémie, mais le BNS a assuré que la menace d’épidémie continuait de peser sur le moral des consommateurs. L’indice de la production et celui des nouvelles commandes étaient tous deux en contraction en octobre, ce qui montre un affaiblissement de l’offre et de la demande, a détaillé Zhao Qinghe, statisticien de la BNS.

» LIRE AUSSI –

Le vaste secteur manufacturier chinois n’a cessé de ralentir cette année, avec une croissance de la production en septembre à son rythme le plus faible depuis dix-huit mois en raison des restrictions environnementales, du rationnement de l’énergie et des prix élevés des matières premières. L’indice des prix a en effet continué d’augmenter, reflétant notamment la hausse des prix des ressources énergétiques. La reprise économique mondiale a entraîné ces dernières semaines une forte hausse des prix du pétrole, du gaz et du charbon, et l’indice des prix à la production a atteint son niveau le plus élevé depuis 2016. À ces signaux négatifs pour l’économie s’ajoute une reprise de la pandémie de Covid-19 dans le nord de la Chine.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles