19.4 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

La maison individuelle est-elle vraiment un «non-sens écologique, économique et social» ?

LA VÉRIFICATION – Cette déclaration choc de la ministre du Logement a provoqué un tollé chez les constructeurs. Qu’en est-il dans la réalité ?

LA QUESTION. Le pavillon avec jardin est un «non-sens écologique, économique et social». Cette déclaration de la ministre du Logement prononcée jeudi dernier devant notamment un parterre de professionnels du secteur a fait l’effet d’une «bombe». Depuis Emmanuelle Wargon est revenue sur ses propos, assurant qu’il n’était en aucun cas question d’en finir avec la maison individuelle. La polémique a fait pas mal de dégâts et pose désormais la question de l’avenir de la maison individuelle.

La ministre veut promouvoir un nouveau modèle plus sobre foncièrement parlant selon elle, et qui crée du lien social : des maisons mitoyennes, plus proches des centres-villes et qui permettent de disposer à proximité des commerces, transports et autres espaces publics qui manquent autour des maisons des lotissements. Dès lors, la maison individuelle a-t-elle sa place dans la «zéro artificialisation des sols» prévue dans la loi Climat et résilience, publiée au Journal officiel le 24 août dernier ? Dit autrement, la maison individuelle est-elle vraiment un «non-sens écologique» ?

VÉRIFIONS. Il y a tout juste trois ans, le gouvernement, par la voix de son ancien porte-parole Benjamin Griveaux, avait raillé «la France qui roule en diesel». Une déclaration qui avait mis le feu aux poudres et engendré la révolte des «gilets jaunes». Trois ans plus tard, ce sont cette fois les Français possédant une maison individuelle qui ont eu droit à une charge frontale. Et ils sont nombreux : plus d’un propriétaire (58% des Français) sur deux en possède une, selon l’Insee. Ironie du sort : au sein du gouvernement, les ministres et autres secrétaires d’État sont presque autant (environ 70%) à en détenir une dans leur patrimoine. C’est à cette réalité que la ministre du Logement s’est attaquée.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles