26.4 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

«La croissance est devenue un concept maudit»

ENTRETIEN – L’essayiste met en garde contre le refus du progrès, pourtant longtemps revendiqué par la gauche, qui conduit au recroquevillement de la France.

Halte à la mode du «dé» que sont la décroissance, la déconstruction, la «désinnovation». En voulant assurer notre bonheur, les anciens progressistes, à savoir la gauche proche aujourd’hui des écologistes, menacent notre bien-être, s’insurge Denis Olivennes. Normalien, énarque, celui qui revendique toujours son appartenance à la gauche s’était fait remarquer en 1994 par la parution de son article «La préférence française pour le chômage». Aujourd’hui cogérant du quotidien français Libération, il publie Un étrange renoncement, chez Albin Michel.

LE FIGARO. – «Un étrange renoncement». Pourquoi un tel titre?

Denis OLIVENNES. – La France renonce – attention, gros mot! – à la croissance. C’est-à-dire au progrès. Ce qui fut une idée bénie est devenu un concept maudit. Il y a quarante ans, nous étions le 5e pays du monde par notre richesse par habitant, nous sommes désormais le 25e. Pas cette année, où nous rattrapons artificiellement le trou d’air de la pandémie. Mais sur la décennie, nous sommes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles