19.3 C
Paris
vendredi, mai 20, 2022

la construction de six nouveaux EPR serait-elle «insuffisante» ?

LA VÉRIFICATION – «C’est un démarrage, il en faudrait trois fois plus», a jugé le président de la Commission de régulation de l’énergie, Jean-François Carenco.

LA QUESTION. Les pouvoirs publics manquent-ils d’ambition pour la politique énergétique de la France ? Interrogé sur Cnews, dimanche soir, le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a souligné le rôle important du nucléaire dans les années à venir. Appelant à mener une réflexion «sur la disponibilité de l’électricité», Jean-François Carenco a estimé que l’Hexagone avait un «vrai sujet de disponibilité de l’électricité, si l’hiver dure fortement, longtemps».

Pour «augmenter la part d’électricité [dans la production d’énergie], il faut à la fois du nucléaire […] et du renouvelable, et des économies», a déclaré le représentant de la CRE. Alors que les plans d’Emmanuel Macron pour le nucléaire doivent être précisés, Jean-François Carenco a estimé que la construction de six nouveaux EPR (European Pressurized Reactor) était «insuffisante» : «c’est un démarrage, il en faudrait trois fois plus», a-t-il précisé. «Il faut […] arriver à 50% de nucléaire en 2040, 25% en 2060, c’est l’idée de la CRE», a ajouté le haut fonctionnaire. Alors, que peut-on penser de cette prise de position ? L’Hexagone devrait-il revoir ses ambitions nucléaires à la hausse ?

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles