17.5 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

La Chine candidat à la zone de libre-échange Pacifique, nid d’alliés des Américains

RÉCIT – Pékin a déposé jeudi sa demande officielle pour rejoindre l’accord transpacifique (CPTPP), une vaste zone de libre-échange régionale, désertée par les États-Unis lors du mandat de Donald Trump.

Correspondant en Asie

Faites des affaires, pas la guerre. La Chine a contre-attaqué sur le front commercial au nouveau pacte militaire scellé par Joe Biden avec l’Australie et le Royaume-Uni (Aukus), visant à contenir les ambitions du géant dans le Pacifique, qui a torpillé au passage le contrat de sous-marins français avec Canberra.

Pékin a déposé jeudi sa demande officielle pour rejoindre l’accord transpacifique (CPTPP), une vaste zone de libre-échange régionale, à l’origine voulue par Barack Obama pour contrer Pékin, et que Donald Trump avait désertée.

Wang Wentao, le ministre chinois du Commerce, a envoyé une lettre de candidature, concrétisant une perspective évoquée par le président Xi Jinping, lors du sommet de l’Apec, en novembre dernier.

La Chine communiste se drape ainsi à point nommé en champion du libre-échange et de la coopération économique face à une Amérique dénoncée comme belliqueuse, accusée de semer le trouble en Asie-Pacifique. «Ce mouvement cimente le leadership du pays

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 66% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles