26.4 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

Inflation : les cantines tentent de limiter les coûts pour les familles

À Chaville (Hauts-de-Seine), le menu de la cantine scolaire a été raccourci. « On peut peut-être faire les économies ailleurs que sur l’alimentaire de nos enfants », commente une mère. Les menus présentent moins de choix d’entrées. « Il me semble qu’avoir un repas complet quand on est à l’école, c’est un besoin élémentaire », regrette Laëtitia Alary, parent d’élève. 

« La quantité de nourriture reste la même »

Ce choix a été fait par la mairie, car son prestataire affiche une hausse des coûts. « Il n’y a plus d’entrée, par exemple de temps en temps, il n’y a plus de fromage (…). Mais plus une fois, la quantité de nourriture reste la même », assure Stéphane Idoine, directeur général adjoint de l’éducation à la mairie de Chaville (Hauts-de-Seine). Dans le Bas-Rhin, un prestataire n’arrive plus à s’approvisionner en certains produits et doit changer ses recettes pour s’adapter. Certaines mairies alertent déjà : les prix des repas scolaires pourraient augmenter dès la rentrée de septembre.  

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles