19.2 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

Impact dans le jeu, nouveau statut, symbole du projet… Emile Smith-Rowe explose à Arsenal

Le jeune milieu offensif des Gunners tire son épingle du jeu dans le système de Mikel Arteta.

«Je veux rester ici pour toujours». Emile Smith-Rowe, joyau du club, a envoyé un signal fort. L’étoile montante d’Arsenal veut incarner le projet à long terme des Gunners centré sur le développement des jeunes. Titulaire indiscutable du système de Mikel Arteta, le milieu offensif anglais participe à la bonne passe des Gunners, invaincus depuis 7 matches. Une cylindrée qui renoue peu à peu avec ses ambitions, par l’intermédiaire de son numéro 10.

Impact immédiat

La carrière d’Emile Smith-Rowe a réellement débuté le 26 décembre 2020. Titulaire surprise aux côtés de Bukayo Saka et Gabriel Martinelli, le jeune milieu anglais saisit sa chance et livre une prestation remarquée lors de la victoire des Gunners face à Chelsea 3-1. Un succès qui met alors un terme à une série noire de sept matches sans gagner en Premier League. Positionné en numéro 10, Smith-Rowe tire son épingle du jeu et gagne une place de titulaire. Son intronisation dans le 11 coïncide avec l’amélioration des résultats des Gunners.

Sur la seconde partie de saison, le natif de Croydon évolue aussi bien sur l’aile gauche en meneur de jeu excentré, ou en soutien de l’attaquant dans l’axe. Auteur de bonnes prestations, ses performances sont louées par ses illustres prédécesseurs.

Auteur de 2 buts et 4 passes décisives en Premier League, le jeune anglais suscite les convoitises lors du mercato estival. Aston Villa, un des acteurs majeurs de ce marché des transferts, formule deux offres pour s’arracher les services de la nouvelle pépite d’Arsenal.

« Nous avons dit très clairement (cet été) qu’Emile n’était pas à vendre, a souligné Arteta. Il est vraiment heureux là où il est et je suis ravi de l’avoir. » Des propositions immédiatement rejetées par le club londonien qui prolongera dans la foulée son nouveau numéro 10. «J’ai le sentiment que c’est un numéro tellement emblématique. Tant de grands joueurs l’ont porté, pas seulement à Arsenal, mais aussi dans d’autres clubs. Il y a tellement de grands joueurs qui ont porté ce 10, c’est un défi que je voulais relever.»

Titulaire indiscutable

Enfant du club depuis ses 9 ans, Emile Smith-Rowe entame cette nouvelle saison avec un autre statut. Nouveau contrat, nouveau numéro, Smith-Rowe doit devenir la rampe de lancement du jeu offensif des Gunners. Mais les débuts ne sont pas idylliques. Arsenal enchaîne trois revers consécutifs et pointe à la dernière place de Premier League. Une entame qui fait couler beaucoup d’encre et qui met la pression sur les épaules de cette jeune équipe. Mais à l’image de son équipe, Smith-Rowe va progressivement monter en puissance. Le 26 septembre dernier, il fait étalage de toutes ses qualités techniques dans le derby du nord de Londres contre Tottenham. Sur le flanc gauche, l’espoir anglais est dans tous les bons coups d’Arsenal. Buteur, il distille une offrande pour Aubameyang. Grand artisan du succès amplement mérité contre leur ennemi juré, Smith-Rowe a une nouvelle fois marqué les esprits.

Gunner dans l’âme, le milieu anglais a savouré cette partie. «C’est probablement le meilleur jour de ma vie, j’ai toujours rêvé de ce jour pour marquer pour Arsenal contre Tottenham avec ma famille ici, c’est juste le meilleur sentiment» a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le Daily Mirror.

De plus en plus influent dans une équipe qui retrouve des couleurs, Emile Smith-Rowe a livré une prestation XXL contre Aston Villa vendredi dernier (3-1). Dans un 4-4-2 expérimental, le numéro 10 retrouve une place sur le côté gauche. Au four et au moulin, Smith-Rowe va s’illustrer en offrant le premier but à Thomas Partey. Au retour des vestiaires, l’Anglais va être à la conclusion d’un contre rondement mené, pour inscrire la troisième réalisation des siens. Une partie qui illustre à merveille, le large éventail du potentiel de Smith-Rowe.

L’espoir anglais met en lumière son excellent jeu sans ballon, composé de courses et de déplacements qui permettent de fluidifier inéluctablement le jeu des Gunners. Doté d’une qualité technique au-dessus de la moyenne, Smith-Rowe est la clé de voûte de son collectif et tente d’organiser le jeu des Gunners. Très intelligent, il prend souvent les bonnes décisions afin de donner du sens aux actions d’Arsenal. Élu homme du match, la performance de haute volée contre le club qui le suivait cet été, symbolise un projet des Gunners tourné vers sa jeunesse pétrie de talents.

Smith Rowe et Saka, dignes représentants de la politique sportive d’Arsenal

Formés au club, Bukayo Saka et Emile Smith-Rowe incarnent le présent et le futur d’Arsenal. Membres importants de l’équipe, les deux promesses du club symbolisent à merveille, le projet des Gunners axé sur des jeunes joueurs.

Un projet qui a suscité beaucoup de critiques en début de saison. Le mercato estival des Gunners a cristallisé les passions. Ciblé de toute part, pour son manque d’ambitions, Arsenal a été le club le plus dépensier sur le marché des transferts avec 170 millions investis sur 6 joueurs. Incapable d’attirer des joueurs de premier choix, sans compétition européenne et une chute progressive, Arsenal s’est tourné vers de jeunes joueurs. Pour autant, de nombreux observateurs ont émis leurs doutes quant à la bonne utilisation de ces sommes et ont pointé du doigt les montants vertigineux versés pour Ben White (60 millions) et Aaron Ramsdale (30 millions). Après des débuts hésitants, Ben White est devenu un élément incontournable de l’arrière-garde londonienne. La concurrence dans la cage ne souffre d’aucune contestation tant Aaron Ramsdale se montre performant sous ses nouvelles couleurs.

Une politique sportive défendue par Edu, le directeur sportif d’Arsenal. «Sur une période d’un an, nous avons signé 10 joueurs et sept d’entre eux ont moins de 23 ans. Nous avons également renouvelé sept joueurs au cours de cette période, uniquement dans l’équipe première. Cinq de ces sept joueurs ont également moins de 23 ans. Nous devons créer une base solide. J’aimerais voir Arsenal fort dans une, deux, trois, quatre et cinq saisons.» a-t-il confié sur SkySports . Phare émergent, d’un club tourné vers ses jeunes pousses, Emile Smith-Rowe s’inscrit sur le long terme avec Arsenal, en étant le porte-étendard avec Saka, du projet des Gunners.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles