24 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

Il y a dix ans, cette finale de Coupe du monde que le XV de France aurait dû gagner

Le 23 octobre 2011, les Bleus s’inclinaient à l’Eden Park face aux All Blacks, 8 à 7. Un dernier acte qu’ils avaient dominé et devaient logiquement remporter. Mais un homme, l’arbitre sud-africain Craig Joubert, en avait décidé autrement…

Il y a cette rengaine. Absurde. «De toute façon, ces Bleus n’auraient jamais dû disputer cette finale.» À l’appui de cette thèse, sans fondement, les difficultés rencontrées par le XV de France lors de cette compétition. Entre autres cette défaite contre les Tonga, en match de poule. 19 à 14. Tout à leur joie de dominer les Français, les joueurs des îles en avaient oublié le règlement des poules. Le nombre d’essais inscrits départageait les ex aequo. Un petit essai de plus et les Aigles des mers filaient en quarts de finale à la place de la troupe de Marc Lièvremont.

Certes, ce n’était pas glorieux. Mais cette contre-performance avait provoqué le sursaut, la révolte. En froid avec leur sélectionneur, qui les avait qualifiés de «sales gosses», les Bleus de Rougerie, Nallet, Harinordoquy et autres Papé s’étaient dit leurs quatre vérités et avaient joué la carte, usée jusqu’à la corde, du «seul contre tous». Contre la presse française surtout. Évidemment, c’était faux, surjoué, mais il fallait

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles