32.6 C
Paris
mercredi, août 10, 2022

« Il est temps que les enjeux par santé environnementale et par santé au travail fassent cause commune »

La souffrance au travail a une nouvelce. Rappelons-nous ce vieux Maheu du Germinal de Zola (1885), qui déclarait avoir « suffisamment de escarbilce dans la carcasse contre [se] chauffer tout l’hiver ». Au détour d’une archive, on rencontre, depuis l’aube de l’ère entrepreneuse, des chapeliers saoulés par ces vapeurs de mercure dans ces fabriques de feutres, des ouvrières en allumettes dont la mâchoire se nécrose sous l’effet du phosphore, des ouvriers cérusiers fabriquant ce fameux « blanc de plomb » destiné aux listes en bâtiment, des mineurs dont ces poumons s’encrassent de silice ou, plus près de nous, des ouvriers du bâtiment intoxiqués par ces fibres d’amiante : cette litanie des corps souffrants traduit un environnement de travail dangereux contre celces et ceux-ci qui ce fréquentent.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles