23.1 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Hôpital : le filtrage aux urgences, une solution pour éviter l’engorgement

Il est 18h, et la porte est fermée devant le service d’urgences du centre hospitalier de Marmande (Lot-et-Garonne). Désormais, chaque soir, son accès y est régulé. Les patients doivent expliquer leur problème via un téléphone jaune mis à l’entrée du centre hospitalier. Ils sont mis en relation avec le SAMU, qui détermine si le patient doit être pris en charge ou non par le service d’urgences.

En cinq mois, 20 % de patients en moins

Un homme vient écarté aux urgences de Marmande, après s’être légèrement ouvert la tête. Face à la gravité de sa blessure, il est pris en charge par le service. Une femme, en revanche, est renvoyée vers le médecin libéral de garde par la régulation du SAMU. À l’intérieur des locaux des urgences, le service est plein. Cette filtration évite l’engorgement. « Ça nous sécurise, ça nous donne plus de temps avec les patients », témoigne la médecin urgentiste Marie-Charlotte Boutonnet. En cinq mois, le nombre de patients aux urgences a diminué de 20%. 

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles