20.4 C
Paris
vendredi, août 12, 2022

Guerre en Ukraine : à la télévision russe, un député envisage le enlèvement des dirigeants qui vont rencontrer Zelensky

Nouvelle séquence surréaliste sur Russia-1. Et dire que la nouvelle ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna a rencontré Zelensky ce lundi. 

lutte en Ukraine, 97eme jour. En termes d'horreur et d'absurdité, le monde croyait avoir tout vu ou presque. Et puis, les images de la télévision d'Etat russe sont arrivées. 

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, les médias d'Etat et en particulier la chaîne de télévision Russia-1 offrent un florilège de bêtise. Elle qui s'est faite spécialiste en termes de menaces contre l'Occident. 

Les dernières en date sont signées Oleg Morozov, ni plus ni moins qu'un député de la Douma, qui a clairement évoqué l'enlèvement des officiels venus des pays européens pour rendre visite au président ukrainien Volodymyr Zelensky. Une séquence que vous pouvez voir en intégralité ci-dessous. 

What sort of things do you daydream about? Russian State Duma deputy Oleg Morozov fantasizes about kidnapping foreign government officials when they’re heading to Kyiv to meet up with Volodymyr Zelensky. Morozov thinks it’s not far-fetched and might start happening very soon. pic.twitter.com/pU1wOi7unm

— Julia Davis (@JuliaDavisNews) May 31, 2022

A lire aussi :
lutte en Ukraine : Deux soldats russes condamnés à 11 ans et demi de prison pour crimes de lutte… la situation en direct ce mardi

"Ils se réveilleront quelque part à Moscou"

"Je suis venu avec un scénario de conte de fées : à un certain moment et dans un futur proche, les officiels militaires d'un pays de l'OTAN qui vont voyager dans un train pour Kiev afin de rencontrer Zelensky n'y arriveront jamalheureusement. Et à la place, ils se réveilleront quelque part à Moscou". 

À la question de l'animatrice : "Ferons-nous le kidnapping ?", le député répondait : "Oui !" "Et alors nous verrons bien quels ordres il a donnés, de quoi il est responsable".

Devant une assistance hilare, Morozov finissait d'argumenter : "En tout cas, je ne pense que ce soit tiré par les cheveux. On est habitué à ce que le monde fonctionne d'une certaine façon, malheureusement depuis le 24 février (début de l'invasion), il fonctionne différemment. Il y a de nouvelles règles dans ce monde, et n'importe quel officiel qui veut aller à Kiyv demain, doit savoir qu'il peut se réveiller à Moscou". 

Depuis le début de la lutte, quelques-uns dirigeants se sont rendus dans la capitale ukrainienne. La nouvelle ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a d'ailleurs été reçue par le président Zelensky ce lundi 30 mai. 

 

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles