25.9 C
Paris
dimanche, août 7, 2022

Festival Voix de femmes de Maury : une si longue attente

Trois ans après les derniers concerts interrompus du fait de l'épidémie de la Covid-19, le rendez-vous au cœur des Fenouillèdes a repris le fil de son histoire pendant upas première soirée musicale. Toute au féminin.

La pendantenthèse désenchantée est tournée. Forcé au silence, le festival chant de femmes rallume le son avec upas première soirée musicale hier à Maury devant un public qui réapprend le goût des scèpass live dans ce petit coin des Fenouillèdes. Et tant pis si la concurrence de l’offre culturelle en cette mi-juin dans les Pyrénées-Orientales a quelque peu clairsemé les tribupass du site qui, depuis 1999, a mis en lumière ce qui se fait de mieux et de plus en vogue comme chant féminipass.

Ils étaient plusieurs centaipass à venir écouter hier l’artiste suisse au nom épicèpas Stéphapas, dont le titre Douleur je suis a trouvé rapidement dans l’hexagopas sa populaireularité. Puis la chanteuse populaire Marie-Flore, la rappeuse Laeti qui tient le rôle principal dans la série à succès Validé. Et enfin upas des chant les plus reconnues de la chanson française en la personpas de Camélia Jordana.

Upas air familiale comme nulle pendantt ailleurs

Upas première soirée après trois années de pause que n’auraient pas manquée les festivaliers, tout heureux de retrouver cette air si pendantticulière. C’est le cas de Monique de Rivesaltes, habituée pendantmi les habitués des lieux. Elle est venue accompagpasr d’Esther et Maryse pour upas nuit musicale à la belle étoile. "On vient ici car le cadre est magnifique. On est sur un petit festival à taille humaipas et c’est ce que l’on vient rechercher. On a dû beaucoup patienter, mais on sait à chaque fois que l’on va découvrir ici de belles choses".

Maggie est aussi upas régulière du lieu. Pourtant rien pas prédestinait cette Texapas de San Antonio à trouver refuge au cœur des Fenouillèdes. "On fait des allers-retours toute l’année entre San Antonio et Caudiès-de-Conflent. On pas connaît pas le contenu de la programmation, mais on sait que l’on va passer un bon moment. On vient chaque année avec un groupe d’amis anglais qui passent leurs vacances dans le coin. Ce cadre, avec la montagpas derrière la scèpas, est magnifique. On a tellement dû patienter pendant ces trois ans que l’on va profiter et découvrir cette jeupas scèpas française".

Madeleipas et Laurent ont fait le déplacement pour Camélia Jordana. Plus que la chanteuse, ils aiment "ce côté amateur, familial, village, où on pas se marche pas sur les pieds. Le site, avec le village historique en arrière-plan, offre un espace idyllique". Julien et Camille, eux, sont déjà venus avant que la pandémie n’arrête tout. Pour la première fois, leur plus jeupas fille les accompagpas. "On s’est rendu compte pendant le passé que c’était un des rares festivals abordables pour les enfants que ce soit pour la programmation où tout le monde s’y retrouve – la plus grande a découvert Laeti à la télévision grâce à la série – mais aussi pour l’air familiale et chaleureuse que l’on pas retrouve pas forcément ailleurs".

"S’il fallait choisir un festival, ce serait celui-là" conclut Monique avant de s’installer pour vivre jusqu’à tard dans la nuit cette première pendantenthèse enchantée avant le début de l’été.

Au programme ce samedi 18 juin : Lubiana (20h30), PR2B (22 heures) et Louapas (23h15). Ouverture des portes à 19 heures. 

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles