19.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Favre s’affirme, l’UBB redescend de son nuage

Jules Favre qui s’affirme, 60 guichets fermés à la suite, mais aussi l’UBB qui n’y arrive pas face aux Rochelais… Retrouvez les Tops et les Flops du match entre le Stade Rochelais et l’Union Bordeaux-Bègles (26-3).

Tops

Jules Favre, facteur x rochelais
Jules Favre devait être aligné à son poste d’ailier, celui où il fait figure d’une des rares satisfactions depuis le début de saison. Aligné de dernière minute au poste de centre à la place de Levani Botia, le jeune joueur âgé de 22 ans a inscrit l’essai décisif contre l’UBB (26-3). Sur une touche bien négociée par Victor Vito, il venait se proposer à l’intérieur et prendre Mahamadou Diaby à revers pour venir marquer son 5e essai de la saison (43e). Il termine le match avec deux franchissements, deux défenseurs battus et 39 mètres parcourus ballon en main. Sa pression défensive de tous les instants a été remarquable.

La réaction du Stade Rochelais
«Cette défaite est une énorme déception, c’est un vrai cauchemar.» Les mots de Ronan O’Gara à la sortie de la défaite face à Perpignan (22-13) en disant long sur l’état d’esprit des vice-champions de France. Ballottés depuis le début de saison, ils courent après un manque de réalisme, à cause d’un jeu qui s’est légèrement délité en comparaison de la saison dernière. Appuyant sur le manque de mobilité des cadres bordelais, ils n’ont eu de cesse ce soir de chercher les extérieurs. Une tactique qui a mis du temps à porter ses fruits, mais l’efficacité défensive dans les rucks a permis d’étouffer toute offensive adverse. Sans faire de bruit, le Stade Rochelais renoue avec le haut du tableau, avec la quatrième place provisoire.

60 à la suite
La ferveur du peuple rochelais n’est plus à démontrer. C’est pourtant une marque tout simplement colossale : le stade Marcel Deflandre a affiché guichets fermés pour la 60ème fois consécutive en Top 14. Un chiffre exceptionnel. La série avait débuté le 2 janvier 2016, et constitue un record du genre. Diverses animations avaient été mises en place dans le cadre de ce record.

Flops

Un UBB trop attentiste
Dépités, les remplaçants bordelais faisaient la moue à l’issue de la rencontre. Loin du visage d’équipe joueuse affiché depuis le début de la saison, le néo-leader a assumé son manque de vitesse due à une pléthore d’absents (Jalibert, Woki, Lucu, Petti, Cordero, Tameifuna, Mori, Dweba, Poirot, Cazeaux, Uberti, Gimbert…). Préférant le combat rapproché, elle a payé son manque de discipline et la nette supériorité de son adversaire du soir.

Un combat physique de tous les instants
«On s’attend à un match très physique. Si nous, on a besoin de se resserrer parce qu’il manque du monde, eux ils vont se resserrer parce qu’ils nous reçoivent et qu’on est premier. Ce sera un match d’abord de combat.» Christophe Urios, l’entraîneur du club au scapulaire, ne s’y trompait quelques jours avant la rencontre. Les collisions ont été puissantes, et l’agressivité des deux équipes a été omniprésente. Certaines séquences ont même frôlé la violence, tant les bruits des impacts ont résonné dans l’enceinte rochelaise.

L’UBB n’y arrive pas contre La Rochelle
Voilà sept ans que l’UBB court après une victoire en terres rochelaises. Encore raté. Cela fait désormais six défaites d’affilées à l’extérieur face au Stade Rochelais pour les coéquipiers de Mahamadou Diaby. Dans le même temps, leur belle série de six victoires d’affilées en Top 14 s’arrête nette, ce qui constitue la meilleure série de victoires dans la compétition.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles