25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

Faut-il remplacer l’impôt sur le revenu par une «flat tax» de 15%?

LA VÉRIFICATION – C’est ce que propose le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, candidat à la primaire de la droite pour les présidentielles.

LA QUESTION. Bien connu pour ses positions dans le champ sécuritaire, le candidat à la primaire LR Éric Ciotti a travaillé son programme économique en vue de la présidentielle et propose cinq mesures chocs en matière fiscale. Outre la suppression de l’impôt sur les successions et les donations, qualifiés «d’impôt sur la mort», il prône l’exonération des droits de donations jusqu’à 150.000 euros entre grands-parents et petits-enfants, la sortie de la résidence principale du cadre de l’IFI, l’exonération des plus-values immobilières au bout de 10 ans au lieu de 15 ans. Surtout , Éric Ciotti propose de remplacer l’impôt progressif sur le revenu par une «flat tax» au taux unique de 15%.

«Il faut sortir de cet assommoir fiscal qui frappe les Français et particulièrement une catégorie de français. On ne peut plus rester dans un système ou 10% des gens paient 70% de l’impôt, explique au Figaro le député LR. La situation actuelle devient confiscatoire et improductive car elle conduit à des stratégies d’arbitrage loisir/travail -à quoi bon travailler plus si tout part en impôt- ou d’optimisation fiscale, qui sont néfastes à l’économie. Je souhaite qu’on ait un impôt qui participe au financement des dépenses publiques mais n’empêche pas la création de richesse». Le diagnostic du candidat est-il juste ? Et adopter une «flat tax» de 15% est-il possible, et souhaitable ?

VÉRIFIONS. Moins de la moitié des

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles