16.2 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

faut-il craindre le risque d’une contagion?

DÉCRYPTAGE – Le groupe immobilier chinois est-il le prochain Lehman Brothers, du nom de la banque américaine dont la faillite en 2008 précipita la crise financière mondiale?

Evergrande, le prochain Lehman Brothers? «C’est la question numéro un, admet la banque scandinave Nordea, à en juger par le nombre de sollicitations que nous recevons de nos clients. «Les investisseurs étrangers ont clairement peur d’un risque de contagion», confirme Christopher Dembik, le chef économiste de la banque danoise Saxo Bank, dont l’actionnaire principal est chinois. Ces craintes sont-elles justifiées?

● La Chine peut-elle contenir l’incendie?

Depuis quelques jours, la presse officielle chinoise, dont le Global Times, évoque le possible sauvetage d’Evergrande par un consortium public. Le nom de Poly Property, un groupe de Hongkong lié à l’Armée populaire, est cité, note Christopher Dembik. Il est aussi question que les cinq grandes banques publiques interviennent. Or ces dernières «ont passé peu de provisions et affiché de très bons résultats», précise l’économiste de Saxo Bank. En revanche, les banques régionales, acteurs clés pour l’immobilier, déjà affectées par des défauts de paiement d’entreprises industrielles victimes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles