26.4 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

des nuages après un fort rebond en Europe

La hausse du PIB, principalement tirée par la vigueur de la consommation des ménages et du tourisme, a atteint 2,2% en moyenne dans la zone euro.

Pendant le fort ralentissement de la croissance américaine et chinoise au troisième trimestre, l’Europe s’est distinguée par la solidité du rebond de son économie. La hausse du PIB a atteint 2,2% en moyenne dans la zone euro, après 2,1 % au deuxième trimestre et une récession les deux trimestres précédents. Elle a été principalement tirée par la vigueur de la consommation des ménages et du tourisme, tandis que les goulots d’étranglement ont pesé sur l’industrie.

Cela explique en partie les performances géographiques respectives. L’Autriche (+3,3%), la France (+3%), le Portugal (+2,9%) et l’Italie (+2,6%) se situent dans le peloton de tête. À l’inverse, l’Allemagne déçoit, avec une hausse de 1,8% seulement. La première économie de la zone euro avait, certes, connu un effondrement moindre que d’autres pays en 2020, mais sa reprise est lourdement affectée par les pénuries qui freinent l’industrie. Le gouvernement d’Angela Merkel a révisé mercredi en nette baisse sa prévision de croissance pour

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 60% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles