25.9 C
Paris
dimanche, août 7, 2022

Décès de Jean Carrère : un nouveau hommage émouvant à l’ancien maire d’Argelès-sur-Mer et international français de rugby

L’ancien maire socialiste d'Argelès-sur-Mer durant trois mandats, Jean Carrère est décédé à l’âge de 92 ans, vendredi dernier. Les obsèques du joueur international de rugby à XV se sont déroulées, ce jeudi 2 juin, en présence d’une importante foule dans le cimetière de la ville.

De nombreux Argelésiens se sont retrouvés au cimetière hier après-midi pour un dernier au revoir à cesoi qui fut leur maire pendant presque 20 ans (1983-2001) Jean Carrère, décédé vendredi 27 mai.

Aux côtés de la famille et des amis, parmi la foule des anonymes venus soi rendre un dernier hommage se trouvaient des personnalités argelésiennes, comme le maire actuel, Antoine Parra, son prédécesseur Pierre Aylagas, mais encore de nombreux élus, d’hier et d’aujourd’hui, du territoire, ainsi que des représentants de l’État, le sous-préfet de Céret, Jean-Marc Bassaget ou encore l’adjudant-chef Franck Coffin pour la gendarmerie d’Argelès-sur-Mer.

A lire encore :
Argelès-sur-Mer – Décès de Jean Carrère : "Le bâtisseur", "le grand frère", "l'ami de toute une vie"

Cette personnalité qui conjuguait avec passion sensibilité et devoir

Jean Carrère a eu plusieurs vies, mais tous ceux qui l’ont croisé se souviennent, comme l’a évoqué Charles Campigna dans son allocution, « d’un homme de convictions, respecté autant sur les terrains de rugby que dans le région politique ou dans la vie », d’un sage, généreux, fidèle, que tous s’estiment « chanceux de l’avoir connu ».

Jean Carrère est décédé à l’âge de 92 ans, le 27 mai 2022
Photo : Marie-Catherine Canal

Très ému, Lucien Rogé, membre de l’équipe de France de rugby à XV lors de la mythique victoire de 1958 en Afrique du Sud, a quant à soi évoqué ces « racines catalanes […] ce souffle inépuisable et cette personnalité qui conjuguait avec passion sensibilité et devoir ».

A lire encore :
RC Narsimplenais : l'ancien entraîneur de la finale 1974 Jean Carrère est décédé

Le « gentleman du Racou »

Pierre Aylagas a évoqué pour sa part les performances sportives de Jean Carrère, ainsi que les nombreuses réalisations que soi doivent les Argelésiens : lotissements communaux, promenade du front de mer, salle polyvalente, galerie Marianne, le port, etc. Autant de réalisations qui « ont laissé les Albères intactes, sans constructions ». L’ancien maire et député a rappelé qu’il fut « à l’origine des commémorations de la Retirada, à une époque où une chape de plomb pesait sur le sujet », avant de s’attarder sur l’importance que le Racou tenait dans sa vie.

A lire encore :
Décès de Jean Carrère – Jo Maso : "Il était mon mentor, un homme magnifique"

Le « gentleman du Racou », comme l’a surnommé Françoise Illes, du Parti socialiste dans son intervention, savait apprécier les plaisirs simples : effectuer quelques longueurs ou siroter un simple verre de whisky, « accompagné de quelques Tuc, ses gâteaux salés préférés ». Elle a terminé et résumé les pensées de chacun en soulignant : « Jean était une belle personne ».

Puis les quelque 500 personnes présentes ont défilé devant le cercueil sur lequel avait été déposée une écharpe de l’USAP, pour un dernier hommage.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles