17.5 C
Paris
jeudi, juin 30, 2022

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi : les indestructibles

Grands artisans des victoires obtenues face à Leipzig (3-2) et l’Atalanta (3-2), Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, 34 et 36 ans, continuent de marquer de leur empreinte la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Sauveur. Mené au score 0-2 par l’Atalanta Bergame, Manchester United a renversé la vapeur en seconde mi-temps pour revenir au score grâce à des réalisations de Rashford et Maguire contre l’Atalanta Bergame. Et dans le money time, les protégés de d’Ole Gunnar Solskjaer ont poussé pour faire craquer le verrou italien. 81e minute, le moment d’entrer en action pour Cristiano Ronaldo. À la réception d’un centre de Luke Shaw, le Portugais fait étalage de sa détente exceptionnelle pour placer le ballon au fond des filets. En symbiose totale avec tout un peuple, Cristiano et Old Trafford célèbrent à l’unisson, le nouveau but victorieux du quintuple Ballon d’or.

Mardi, Lionel Messi avait émerveillé le public du Parc des Princes, avec un son doublé décisif face à Leipzig. À 36 et 34 ans, les deux mastodontes ne comptent pas lâcher les rênes du football européen.

VOIR AUSSI – Les premières minutes de Lionel Messi avec la tunique parisienne

«Cristiano Ronaldo sauve encore Solskjaer»

Dans l’œil du cyclone ces derniers temps, Ole Gunnar Solskjaer peut remercier son attaquant vedette en témoigne le titre du Sun «Cristiano Ronaldo sauve encore Solskjaer». Après avoir concédé une défaite controversée à Leicester (4-2), le manager norvégien suscitait un débat important outre-Manche. Ce mercredi, l’ancien joueur du club a pu compter sur Cristiano Ronaldo. Cueilli à froid par une équipe italienne réaliste, Manchester United a longtemps couru après le score. Jusqu’à la 75e minute et l’égalisation d’Harry Maguire. Mais un match nul ne faisant pas les affaires du club, tout le stade a poussé pour arracher la victoire. Cristiano Ronaldo qui avait buté sur Musso à la 63e, va une nouvelle fois trouver l’ouverture. À 10 minutes du terme, le Portugais reprend parfaitement un centre de Luke Shaw et trompe enfin la vigilance du portier Italien. Ronaldo, le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions avec 138 buts en 183 matches.

Habitué à endosser cette cape de superhéros, le Portugais avait déjà donné le but de la victoire face à Villarreal au match précédent dans le temps additionnel. Des réalisations qui valent leur pesant d’or, puisque le natif de Funchal a fait gagner 4 points à son équipe. Sans ses buts, les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer occuperaient la dernière position du groupe. Une performance qui a ravi forcément l’entraîneur mancunien.

«Si quelqu’un veut le critiquer pour son rythme de travail ou son attitude, regardez simplement ce match, regardez comment il court, il est génial devant le but. J’étais vraiment satisfait de la façon dont il a mené l’attaque. Nous lui avons demandé d’appuyer davantage. Nous étions à domicile et nous voulions avoir le public derrière nous. Il a fait tout ce qu’un avant-centre devrait faire, menant l’attaque et défendant. Le but est juste ce qu’il fait mieux que la plupart.»

Pour sa 300e apparition sous le maillot de Manchester United, Cristiano Ronaldo est entré un peu plus dans la légende de la Ligue des champions.

Meilleur buteur, meilleur passeur, recordman du nombre de matches disputés et du nombre de réalisations inscrites sur une édition, la Ligue des champions est une spécialité du Portugais. Avec 3 buts marqués en 3 rencontres, Cristiano Ronaldo aspire à dépasser le cap des 6 buts sur une campagne, stade qu’il n’a plus atteint depuis 2017-2018 et son cinquième sacre dans la compétition.

Lionel Messi, artiste décisif du Parc

Son meilleur ennemi, Lionel Messi a une nouvelle fois éclaboussé de son talent, les joutes européennes. Dans une partie mal embarquée face à Leipzig, les Parisiens sont menés 1-2 et ne semblent pas trouver la faille au sein de la défense allemande. Auteur d’un but splendide face à Manchester City, au terme d’une action collective rondement menée, Lionel Messi va guider les siens vers un nouveau succès. À la 67e, tel un renard des surfaces, l’Argentin suit bien et remet les équipes à égalité. Quelques minutes plus tard, il fait lever la foule, en inscrivant une Panenka de toute beauté sur un penalty donné par Kylian Mbappé.

«C’est normal, c’est le respect de laisser le ballon à Messi sur le penalty. C’est le meilleur joueur du monde, il vient dans notre équipe c’est un privilège qu’il joue avec nous. Il y a un penalty, il le tire. Point.» a-t-il déclaré au micro de Canal +.

Un doublé précieux qui permet au PSG de conserver la tête du groupe.

Buteur à 3 reprises dans cette édition comme son compère portugais, le second meilleur buteur et passeur de l’histoire de la Ligue des champions est en passe de dépasser les 5 buts marqués sur une campagne depuis 2019. Le quadruple vainqueur de la Ligue des champions court désespérément derrière un cinquième sacre dans la compétition depuis 2015.

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles