16.5 C
Paris
jeudi, juillet 7, 2022

Crise avec la Russie: Emmanuel Macron, la posture du capitaine dans la tempête

Alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat à sa réélection, l’activisme diplomatique du président sortant pourrait le servir dans sa campagne. D’autant que ses adversaires n’ont pas sa stature à l’international.

Article réservé aux abonnés

Envoyée permanente à Paris
Par Joëlle Meskens

Publié le 21/02/2022 à 18:06
Temps de lecture: 4 min

Nul ne sait encore si ses efforts pour la paix en Ukraine seront payants. Mais personne ne pourra lui contester d’avoir essayé. Emmanuel Macron s’investit sans compter, multipliant les appels à Vladimir Poutine, à Joe Biden ainsi qu’au président ukrainien Volodymyr Zelensky. Jusqu’à mettre tout son poids dans la balance pour tenter d’organiser une rencontre de la dernière chance entre le locataire de la Maison blanche et celui du Kremlin, même si ce dernier juge l’idée « prématurée ».

Tous bénéfices pour sa réélection ? A moins de cinquante jours du premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron n’est toujours pas officiellement candidat à un nouveau mandat. Alors qu’il doit impérativement se déclarer avant le 4 mars, jour du dépôt définitif des parrainages au Conseil constitutionnel, le temps qui s’écoule ne le désavantage pas.


Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :

  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles