16.5 C
Paris
jeudi, juillet 7, 2022

Bruxelles relance la réflexion sur l’assouplissement des règles budgétaires de la zone euro

ANALYSE – Suspendus depuis 2020, les critères de 3 % du PIB de déficit et 60 % de dette doivent être réformés avant le retour en vigueur des règles prévu en 2023.

La montagne de dettes va-t-elle accoucher d’une souris? La Commission européenne a lancé, mardi, une consultation sur la réforme des règles de déficit et de dette pour les États membres de la zone euro. Vue l’ampleur des désaccords entre pays sur ces sujets, aboutir à une refonte du pacte de stabilité et de croissance «ambitieuse», comme le souhaite l’exécutif européen, relève du défi.

Cette réflexion avait déjà été amorcée en février 2020, à la veille du déferlement de la pandémie de Covid-19. Un mois plus tard, la nécessité de faire face à un tsunami économique avait fait voler en éclats toutes les règles budgétaires, suspendues en urgence pour 2020. La clause d’exemption a été renouvelée pour 2021 puis 2022. En 2023, les règles doivent rentrer en vigueur. Mais quelles règles?

La quadrature du cercle

À l’issue d’une crise où le soutien massif des États a sauvé les économies du désastre, les critères de 3 % du PIB maximum de déficit et de 60 % de dette apparaissent caducs aux yeux de beaucoup. L’endettement moyen

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles