16.5 C
Paris
jeudi, juillet 7, 2022

Après avoir frôlé la faillite, l’Afpa retrouve enfin l’équilibre

L’organisme de formation professionnelle a taillé dans ses effectifs et réduit son maillage territorial.

Cela faisait dix ans que cela n’était pas arrivé: l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) devrait enfin renouer avec l’équilibre en 2021.

Un véritable soulagement alors que ce bras armé de l’État en matière de formation continue a frôlé la faillite ces dernières années suite à l’ouverture du marché à la concurrence et à l’absence de réformes structurelles.

«L’Afpa sort enfin la tête de l’eau! C’est une grande nouvelle qui nous conforte dans nos choix et dans notre démarche de transformation entamée il y a désormais cinq ans avec un cap précis», s’enthousiasme Pascale d’Artois, directrice générale de l’Afpa. Bien évidemment, l’organisme né en 1949 ne s’attend qu’à dégager un excédent brut d’exploitation «autour de zéro» mais la dynamique positive est bien là.

Le chemin, lui, n’a pas été des plus aisés. Sur la période de 2013 à 2017 et malgré les importantes subventions annuelles de l’État, près de 110 millions rien qu’en 2017, les pertes d’exploitation de l’Afpa

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles