25.7 C
Paris
lundi, juillet 4, 2022

À Reims, un régime à la carte pour les 3800 agents de la mairie

Le maire Arnaud Robinet avait anoncé lors de sa campagne qu’une réforme sur le temps de travail serait mise en œuvre dans sa commune.

Travailler plus, pour conserver tous ses jours de congé. À Reims, comme dans la majorité des grandes agglomérations, la municipalité a dû remettre à plat l’organisation du travail de ses agents qui n’effectuaient pas les 1607 heures annuelles prévues légalement pour tous les salariés. Le nouveau règlement, négocié avec les syndicats, voté par les élus et validé par le préfet, a été définitivement entériné au mois de juillet dernier. À la grande satisfaction de l’édile, Arnaud Robinet (LR).

Candidat à sa réélection, il n’avait pas caché ses intentions. «Nous avions été très transparents, nous avions prévenu que cela serait le premier dossier RH que nous traiterions après les élections. Tout d’abord parce que c’est la loi, et aussi parce que je suis favorable à ce texte, c’est pour moi une question d’équité», explique-t-il. Pour les 3800 agents de l’agglomération, l’équité a néanmoins un coût: l’équivalent de la sixième semaine de congés payés, soit cinq jours, ainsi que trois ponts et jusqu’à

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 56% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles