26.4 C
Paris
samedi, juillet 2, 2022

À Berlin, libéraux et Verts convoitent le ministère des Finances

L’attribution de ce portefeuille conditionne la future politique budgétaire allemande, entre rigueur et dépenses.

Même le placide et discret leader du SPD Olaf Scholz s’en émeut. Depuis plusieurs jours, les négociations de coalition supervisées par l’actuel ministre des Finances et futur chancelier, butent sur le nom de son remplaçant. Le chef du petit parti libéral FDP, Christian Lindner, troisième force politique après le scrutin du 26 septembre, revendique haut et fort ce portefeuille stratégique, également convoité par le coprésident des Verts, Robert Habeck.

Au-delà de la querelle d’egos, c’est l’avenir de la future politique budgétaire allemande qui se dessine. L’affrontement entre le faucon orthodoxe Lindner et le partisan de la dépense publique Habeck est suivi de très près à Paris. Emmanuel Macron espère engager une refonte du pacte de stabilité durant les six prochains mois de la présidence française. Celle-ci ferait la part belle à l’investissement, le cas échéant au détriment de la discipline fiscale.

Plus d’indépendance

Avec un écologiste au ministère des Finances, l’Élysée trouverait un allié. Mais fort du

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Articles connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles