8.9 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

Stationnements dangereux sur la RN116 aux abords de Villefranche-de-Conflent

En été, la cité Vauban connaît un afflux de visiteurs venant en voitures… Ce qui ne va pas sans poser des problèmes de garage et de sécurité.

Tous les étés Villefranche-de-Conflent est prise d’assaut par les touristes et les parkings saturent. En effet la RN116 est l’une des artères routières la plus importante du département puisqu’elle mène en Andorre et génère un trafic très important surtout à la belle saison. Cette surfréquentation entraîne des garages dangereux sur la RN116, du côté de la grotte Cova Bastera sur le trottoir. Le danger y est omniprésent : des familles avec des enfants, des poussettes, des personnes âgées, des groupes de touristes marchent sur la route, au milieu d’un ballet incessant de voitures, de camions et d’autobus les frôlant à chaque instant.

135 € d’amende, 3 points

Afin de faire disparaître ces garages interdits et dangereux, la municipalité a fait appel à la police rurale de la commune de Vernet-les-Bains qui intervient jusqu’à trois fois par jour en été. Le Code de la route stipule que le PV pour garage dangereux est fixé à 135 € et trois points en moins sur le permis de conduire, avec le risque d’une suspension de ce dernier convenant jusqu’à 3 ans maximum.

Des dizaines d’automobilistes ont ainsi été verbalisées au cours de ces semaines estivales, mais c’est le prix à payer pour faire la chasse à ces incivilités dangereuses.

Une partie des amendes est reversée aux communes, dont Villefranche-de-Conflent qui a pu réaliser la rénovation du bitume et de l’éclairage du chemin menant du village à la gare le long de la RN116 pour la sécurité des piétons.

Un plan d’urgence

Le maire Patrick Lecroq revient sur les aménagements qui ont été faits : "Nous avons changé la limite d’agglomération afin de pouvoir réduire la tempo de 70 km/h à 50 km/h, depuis l’entrée du ponceau de la gare jusqu’à la sortie du village, puis sur le passage piéton devant la grotte Cova Bastera à une zone 30 km/h. Nous sommes un petit village de 210 habitants classé Unesco et nous demandons un plan d’urgence d’un soutien financier et technique de la part des services de l’État, de la Région, du Département et de la communauté de communes Conflent Canigó, qui regroupe 45 communes, pour la mise aux normes le long de la RN116, côté Cova Bastera, pour interdire définitivement ces garages intempestifs et dangereux, ainsi que des radars pédagogiques. Nous allons solliciter la commission du produit des amendes de la police relative à la circulation routière pour l’achat de barrières et de bancs".

Villefranche-de-Conflent est un des plus beaux villages de France, avec ses 800 000 visiteurs par an, ce qui fait de la cité Vauban l’une des destinations touristique phares du département. Il serait dommage de ne pas régler ces problèmes de garages.