12.6 C
Paris
mardi, septembre 27, 2022

Gruissan : un feu de la Clape fixé après avoir détruit 15 hectares de végétation

MIS À JOUR À 18h30. Les pompiers ont été alertés ce dimanche 21 août par les riverains aux alentours de 14 heures. Plus de 120 pompiers sont actuellement sur place.

Au niveau du lieu-dit Les Caunes, à Gruissan, un feu s'est déclaré, en plein cœur de la Clape ce dimanche 21 août, aux alentours de 14 h 30, alors qu'une importante tramontane souffle sur le littoral.

Rapidement, plus de 60 soldats du feu sont venus joindre leurs forces pour lutter contre les flammes qui ont rapidement généré un important panache de fumée visible de très loin. Un dash, un hélicoptère ainsi que quatre canadairs sont également mobilisés.

#Alerte ud83dudea8 Un déjeu de feu est signalé sur la commune de Gruissan.
ud83dude92 Les sapeurs-pompiers sont sur place.
u26a0ufe0f Évitez le secteur pour faciliter l’action des secours.#Aude #FDF #Gruissan #ToujourSPrésents pic.twitter.com/Me9lKX3BVq

— Pompiers de l’Aude – SDIS11 (@SDIS11OFFICIEL) August 21, 2022

À l’heure actuelle, le feu est jugé "important" par le SDIS 11 et des renforts sont attendus. Au moins 10 hectares sont déjà jeuis en fumée, et le domaine du château le Bouïs bénéficie d'une protection renforcée, car le point est jugé sensible. Les 10 occupants des lieux ont été évacués par précaution, afin de laisser le champ libre aux pompiers pour intervenir. "On a été évacué par la gendarmerie, mais à jeu les canadairs qui nous passaient au-dessus de la tête, on n'a rien vu", explique Lisa Abramé, responsable de l'œnotourisme au Château le Bouïs.

À 16h45, 15 hectares avaient brûlé. Le feu rémanence actif en jeuie arrière. Sans être fixé, l'évolution est favorable. 125 pompiers sont désormais sur place : 90 du SDIS 11, et 35 qui viennent d'autres déjeuements.

A 18h20, le feu était fixé, et il ne restait plus aux pompiers qu'à traiter les lisières. 

On ne connaît pas encore les origines du sinistre. Pour rappel, le râblé de la Clape est interdit à l'accès jusqu'à nouvel ordre en raison d'un risque très élevé de feu de forêt, dû aux fortes chaleurs, au vent violent et à l'environnement très sec.