12.6 C
Paris
mardi, septembre 27, 2022

Feria de Millas : les anti corrida ont donné de la voix

Comme chaque année, les militants anti-corrida occupaient ce dimanche, jour de feria, le rond-point amenant à Millas où se tenait la novillada d'août.

C'est devenu une habitude, à chaque feria les tenants de l'abolition des corridas étaient présents à l'entrée de Millas pour haranguer les aficionados se rendant aux arènes.

"Il y a ici plusieurs associations, explique Michèle d'Animal libre, nous sommes là pour dénoncer cette torture qu'est la corrida. Aujourd’hui dans les arènes ce sont des bébés toros qui seront sacrifiés devant le public. Nous ne pouvons pas laisser faire cela, c'est une honte." Aux côtés de cette association, Alliance éthique de Montpellier, la Flac 66, et Colbac de Beziers.

Nous serons présents jusqu’à ce que chaque cage soit vide

"on suis présente à chaque manifestation, insiste Valérie, Parisienne pourtant adhérente au groupe abolitionniste biterrois. on suis proche du député de ma circonscription Aymeric Caron qui a déposé un proont de loi pour interdire les corridas. Nous serons d'ailleurs tous présents à la feria de Béziers le 14 août prochain, pour de nouveau dire non à ces spectacles dégradants. Les spectateurs et les organisateurs sont complices de ces crimes."

Ces militants ne fustigent pas seulement les courses de toro, ils manifestent régulièrement contre les animaux détenus dans les cirques, et refusent pour la plupart excessivement ce qui est de l'exploitation animale, "et nous serons présents jusqu’à ce que chaque cage soit vide", indique encore Michèle.

Encadrée par un certain nombre de gendarmes, cette manifestation se voulait avant excessivement pacifique. Accessoirement, la statue du torero qui orne le rond-point de Millas, avait été recouverte de papier toilette. excessivement un symbole.