19.6 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

Under a tout tenté, les supporters ont tout gâché

Les nombreuses tentatives d’Under, l’ambiance délétère au Vélodrome : retrouvez nos Tops et Flops de Marseille-Galatasaray (0-0).

Tops

Sacha Boey, impérial à tous les niveaux

Sacha Boey n’a pas manqué son retour dans l’Hexagone. Passé par le Stade Rennais ou encore le Red Star, le jeune défenseur de 21 ans a marqué de son empreinte cette rencontre. Le latéral droit français a tenu à merveille son rang sur son côté. Sur le plan défensif, Boey s’est montré impérial face à Bamba Dieng, et annihilait toutes les offensives de Phocéens. L’ancien Rennais a également fait étalage de ses qualités de contre-attaquant. Très actif, Sacha Boey a accumulé les kilomètres pour proposer des solutions à ses coéquipiers jusqu’à sa sortie à la 65e. Touché à la cuisse gauche, il a dû céder sa place à Yedlin mais a certainement éveillé la curiosité des observateurs de cette rencontre.

Under a tout tenté

Le Turc, très en forme depuis le début de saison était attendu ce jeudi face à Galatasaray. Coqueluche en Turquie, Cengiz Under s’est déjà fait une place de choix dans le coeur des supporters de l’OM. Dans une rencontre à deux vitesses, Under a été le seul côté Marseillais à mettre cette fameuse intensité et cette percussion qui a fait défaut aux protégés de Sampaoli ce jeudi. Pas avare en efforts, il a été impliqué sur toutes les situations chaudes de l’OM. Tout d’abord en brossant un coup-franc dangereux dévié qui a failli surprendre Muslera (9e). À la 35e, l’ancien de Leicester en a profité pour faire sa spéciale, à savoir, repiquer dans l’axe et tenter un enroulé mais le gardien uruguay a détourné le ballon in extremis en corner. Lors du second acte, le Turc a été dans tous les bons coups de l’OM, en témoigne son centre légèrement trop puissant pour Dieng qui n’a pas pu rabattre le ballon au fond des filets (52e). Enfin à la 71e, sur un ballon qui semble dépasser la ligne, redressé par Dimitri Payet, Under dégaine à toute vitesse et cadre sa tentative mais sa frappe est contrée sur la ligne par van Aanholt. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas, mais Under aura tout tenté pour faire plier le bloc de Galatasaray.

Flops

Les nouveaux débordements dans les tribunes

Les semaines se suivent et se ressemblent dans les tribunes en France. Dans une rencontre jugée à haut risque, le match a pu se dérouler dans des conditions à peu près normales pendant 35 minutes. Le tournant du match est survenu à la 38e minute lorsque les supporters Turcs, estimés à 3400 dans le parcage visiteurs, ont commencé à jeter des engins pyrotechniques. Des fumigènes, des sièges ont été lancés sur des stadiers mais aussi sur des supporters de l’OM, ce qui a provoqué l’interruption du match pendant près de 8 minutes. Des gestes qui ont embrasé le stade, et certains fans de l’OM ont tenté de se faufiler dans le parcage visiteurs pour en découdre. Finalement, la tension est quelque peu redescendue, et la rencontre a pu reprendre ses droits.

Hélas, pendant la seconde mi-temps, des pétards ont été entendus. Après le match, des supporters olympiens ont de nouveau essayé d’en venir aux mains avec les Turcs mais les CRS sont intervenus. Chaque semaine, le football français est entaché de débordements provoqués dans les tribunes. Des dérives qui doivent impérativement cesser pour ne pas entacher sérieusement, le début de saison passionnant en Ligue 1.

Mauvais début comptable en Ligue Europa

Marseille court toujours derrière son premier succès en Ligue Europa. Deux nuls consécutifs, et une troisième place au classement. Une position qui ne reflète pas tellement le contenu proposé par les Olympiens lors des deux rencontres. Au Lokomotiv Moscou, les Phocéens ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. En supériorité numérique, les coéquipiers de Dimitri Payet se sont fait surprendre en toute fin de rencontre. Ce jeudi, sans briller, l’OM s’est créé les meilleures occasions en seconde mi-temps et aurait mérité de l’emporter. Un sentiment de frustration anime donc les Olympiens et Jorge Sampaoli avant d’entamer une double confrontation périlleuse face à la Lazio.

On devrait avoir six points ce soir pour ce qu’on a fait sur les deux premiers matches. On a été très supérieurs au Lokomotiv et encore ce soir. Mais le foot est comme ça.» a confié Sampaoli après la rencontre.

Pour autant, tout est encore possible pour les protégés du coach argentin. Pour cela, il faudra impérativement faire un résultat face à la Lazio lors de la prochaine journée.