19.6 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

Un ouf grand de soulagement pour le RCT, des Brivistes indisciplinés

La victoire et rien d’autre pour Toulon, les coups de sifflet à répétition et l’indiscipline briviste : retrouvez nos tops et flops après Toulon-Brive (13-9).

TOPS

Toulon respire !
La crise couvait sur la Rade avant cette rencontre. Ce samedi soir, la victoire était impérative, peu importe la manière. C’est chose faite pour Toulon (13-9), qui n’avait remporté qu’un seul match de Top 14 jusque-là contre le Stade Français. Le RCT peut remercier Anthony Belleau qui a inscrit la totalité des points de son équipe. Dans le jeu, les Toulonnais n’ont toutefois pas fait rêver les amateurs de l’ovalie. Après le coup de sifflet final, les joueurs varois sont même rentrés au vestiaire… sous les huées du public de Mayol !

Premier bonus défensif pour Brive
En grande difficulté à l’extérieur depuis le début de la saison, Brive avait la possibilité de l’emporter à Mayol, tant les Varois ont tremblé en fin de match. Durant le second acte, les Corréziens ont totalement annihilé les tentatives d’un RCT qui n’a inscrit que trois points en 40 minutes. Résultat : un bonus défensif empoché, le premier de la saison. Les Coujous ont réussi à pousser leurs hôtes à la faute jusqu’à revenir à quatre petits points, en vain… Ils peuvent néanmoins s’enorgueillir d’avoir fait vaciller un RCT, obligé de s’imposer.

FLOPS

L’indiscipline briviste
Les joueurs du CAB ont très rapidement fait face à des Toulonnais désireux de les asphyxier. Ils se sont donc astreints à bien défendre et n’ont, au final, encaissé que 10 points en première période, 13 au total. Néanmoins, les hommes de Patrice Colazzo auraient eu la tâche moins facile dans le premier acte si Brive n’avait pas commis autant de fautes dans les phases arrêtées. Au total, le CAB a perdu cinq mêlées dans cette rencontre. À la fin de la partie, les Toulonnais ne doivent leur salut qu’à une double faute corrézienne sur mêlée fermée. Malgré leur bon début de saison, les Brivistes vont certainement devoir améliorer cet aspect-là du jeu.

Les imprécisions toulonnaises
Globalement, cette rencontre ne restera pas dans l’histoire du Top 14 tant les coups de sifflet de l’arbitre auront pris le pas sur le jeu. Les deux équipes ont été imprécises mais tout particulièrement le RCT, qui a gâché plusieurs grosses occasions d’aggraver le score, notamment en première période. On repense forcément à cette action gâchée de Dachary qui avait un surnombre à jouer sur le côté gauche mais qui a préféré jouer au pied. D’un point de vue technique, les Toulonnais ont raté beaucoup de transmissions et rendu beaucoup de ballons à leur adversaire du soir. Si la victoire fait certainement du bien aux têtes varoises, la qualité de jeu proposé par le RCT ne va pas rassurer grand monde sur la Rade.