8.9 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

pourquoi il reste (toujours) indispensable aux Bleus

HUMEUR – L’attaquant de trente ans entrera dimanche soir dans le symbolique cercle très fermé des joueurs à 100 sélections en équipe de France.

Envoyé spécial à Milan

Il ne court pas le plus vite, ne frappe pas le plus fort, n’est pas l’élément le plus spectaculaire du trio offensif qu’il compose avec Karim Benzema et Kylian Mbappé, son récent départ du Barça à l’Atlético n’est pas (encore) couronné de succès, tout comme son dernier Euro raté au même titre que celui des Bleus, pour autant Antoine Griezmann reste indispensable à l’équipe de France. Et Didier Deschamps ne peut pas s’en passer.

Ce dimanche face à l’Espagne (20h45), en finale de la Ligue des Nations, l’attaquant de 30 ans entrera dans le cercle très fermé des centenaires de la sélection laissant derrière lui des sommités comme Laurent Blanc (97), Bixente Lizarazu (97) ou Fabien Barthez (87), avant d’entrevoir sur sa route d’autres clients tels Didier Deschamps (103), Patrick Vieira (107) ou Zinédine Zidane (108). Pas mal pour un garçon recalé par un paquet de centres de formation français et contraint de s’exiler en Espagne durant son adolescence pour croire à son rêve

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous