8 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

moins d’aides et plus de faillites en Espagne

Les entreprises ibériques ont plutôt résisté à la crise sanitaire malgré un volant d’aides mesuré. Mais leur avenir n’est pas pour autant plus assuré.

La pandémie de Covid et l’absence de subventions directes aux entreprises n’ont pas provoqué une avalanche de faillites en Espagne. Toutefois, certains analystes craignent qu’une partie des sociétés ne soient gravement fragilisées et que leur fermeture ne soit que différée, suspendue à la levée des dispositifs de chômage partiel.

Sur le papier, le tissu entrepreneurial espagnol n’a pas exagérément souffert. Il y avait 1.340. 000 entreprises enregistrées à la Sécurité sociale en décembre 2019, il y en avait encore 1.297.000 en août 2021, le dernier chiffre connu. Dans le détail, on observe une chute très conséquente du nombre de sociétés au début du confinement le plus dur (- 91.000 entre février et avril 2020), puis une progressive récupération depuis lors. Au final, la baisse est limitée à 3,2 % après la crise sanitaire la plus dévastatrice depuis la grippe espagnole. Le tout alors que le soutien à l’économie est passé uniquement par deux grandes mesures: les «plans sociaux temporaires»

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous